Immobilier - Un Investissement Plus Que Jamais Pérenne - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Le notaire et l'immobilier - 15 Décembre 2020

Immobilier
Un investissement plus que jamais pérenne


Immobilier - Un investissement plus que jamais pérenne

En cette période "compliquée", l'immobilier est de plus en plus un investissement solide et sécurisant. Votre notaire sera à vos côtés pour vous aider à concrétiser votre projet dans les meilleures conditions. Me Philippot, notaire à Cesson-Sévigné, vous dit en quoi son accompagnement est précieux.

Pourquoi ce début d'année reste-t-il propice à l'achat d'un bien immobilier ?

La nouvelle année débutera dans un contexte de taux de crédit bas, propices à l'investissement immobilier. Après toutes les craintes véhiculées par l'année écoulée, l'acquisition d'un bien immobilier demeure, plus que jamais, un investissement pérenne. Malgré tout, il faut noter le durcissement des conditions d'octroi de crédit par le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF). Même avec un dossier solide, mieux vaut éviter d'acheter sans condition suspensive de prêt.

Quels sont les biens à privilégier pour une première acquisition ?

Il est important d'acheter un bien qui corresponde à son train de vie financier mais aussi social. On peut préférer acquérir un appartement en plein cœur de ville pour profiter des avantages d'une vie citadine à une certaine période de sa vie, puis s'orienter plus tard vers une maison plus excentrée. L'évolution des situations personnelles et professionnelles doit guider nos choix. Certaines personnes préfèrent rester de longues années en location et attendent d'avoir une meilleure situation pour acquérir un bien réunissant tous leurs critères. Toutefois, il peut être opportun de réaliser des investissements intermédiaires et raisonnés, pour une durée limitée, avant d'accéder au bien tant convoité. Pour celles et ceux dont le financement ne permet pas d'acheter un bien aux caractéristiques similaires à celui dont ils sont locataires, et qui ne souhaitent pas faire de concession sur la superficie ou l'emplacement, l'investissement locatif est une solution à étudier.  La manière d'investir dans la pierre a changé. Auparavant, il n'était pas rare qu'un ménage acquière un bien pour toute une vie. Désormais, les propriétaires n'hésitent pas à déménager lorsque la configuration du logement ou sa situation géographique ne répond plus à leurs attentes. À chaque étape de la vie correspond un investissement immobilier adapté.
Je terminerai en rappelant aux primo-accédants qu'il est primordial, avant de commencer les visites, de prendre rendez-vous avec leur conseiller bancaire, afin de connaître leur capacité de financement. Ils doivent prendre en compte le prix de vente et les frais d'acquisition, mais aussi la taxe foncière et les charges trimestrielles (dans le cas d'une copropriété) qui viendront s'ajouter à leurs dépenses annuelles. Ils sauront ainsi quels sont les biens immobiliers auxquels ils peuvent prétendre en fonction de leur budget et leurs recherches seront d'autant plus faciles que leurs prétentions seront en phase avec leur enveloppe.

En quoi le notaire peut-il accompagner au mieux les acquéreurs ?

Afin de prendre sa décision, l'acquéreur doit être en possession de l'ensemble des informations sur les biens qu'il souhaite acquérir et ce, dès la signature de l'avant-contrat.  Lors de la signature d'une promesse unilatérale de vente chez un notaire, ce dernier opère un audit juridique complet. Si le délai entre l'acceptation d'une offre d'achat et la signature de la promesse de vente chez le notaire peut paraître long, cela peut ensuite faire gagner un temps précieux aux parties.
En effet, le notaire réunit l'ensemble des documents concernant le bien dès l'avant-contrat. Il contrôlera notamment la régularité des constructions par l'obtention d'une copie des autorisations d'urbanisme et vérifiera l'absence de servitudes… Lorsque le bien est en copropriété, il s'assurera qu'aucuns travaux portant sur les parties communes n'aient été réalisés par le vendeur ou un précédent propriétaire sans autorisation de l'assemblée des copropriétaires. Il étudiera les procès-verbaux d'assemblées générales afin d'attirer votre attention sur l'existence éventuelle de procédures dans la copropriété ou sur la réalisation de futurs travaux. Le notaire bénéficiant d'un accès au fichier immobilier de manière quasiment instantanée dans la plupart des communes, il saura également, dès l'avant-contrat, s'il existe des créanciers inscrits sur le bien et entamera les démarches nécessaires à la radiation ultérieure des inscriptions. Souvent même, le notaire est déjà en possession des renseignements d'urbanisme au moment de l'avant-contrat. L'acquéreur aura donc pleinement conscience, dès la signature de la promesse de vente, des qualités mais aussi des éventuels défauts du bien immobilier qu'il s'apprête à acquérir. Il pourra ainsi entreprendre sereinement les démarches relatives à l'obtention de son prêt, au déménagement… sans craindre les mauvaises surprises le jour de la signature de l'acte de vente définitif. 


La rédaction vous recommande :