Immonot, l'immobilier des notaires

D'Aurillac à Mauriac
Bienvenue aux châteaux


D'Aurillac à Mauriac - Bienvenue aux châteaux

Témoins de sagas médiévales, les châteaux d'Auvergne protègent de leurs tours et remparts des terres légendaires. Nous vous invitons à un voyage dans le passé entre Aurillac et Mauriac.

Les paysages et reliefs accidentés du Cantal cachent de véritables trésors architecturaux, dont de nombreux châteaux. Tous plus impressionnants les uns que les autres.
Ces bâtisses, souvent perchées sur leur éperon rocheux, dominent fièrement les vallées et offrent un panorama à couper le souffle. Lors de votre périple, entre Aurillac et Mauriac, prenez le temps de découvrir les châteaux de Saint-Chamant, de La Vigne, d'Anjony ou encore du Cambon.

Le château d'Anjony

Construit aux environs de 1430 au cœur des montagnes du Cantal, le château d'Anjony est une forteresse à l'architecture caractéristique du Moyen Âge. Situé dans un cadre naturel exceptionnel, il rayonne sur le village de Tournemire classé « Plus Beaux Villages de France».
Toujours habité par la même famille depuis son origine, il se compose d'un impressionnant donjon flanqué de quatre tours rondes de 40 mètres de haut, aux toits en poivrière.
Richement meublé et décoré d'imposantes fresques et tapisseries, le château d'Anjony est un exemple typique des petites forteresses de montagne du XVe siècle.
Transmis de père en fils, il a le privilège d'être encore intact pour la plus grande satisfaction des passionnés d'histoire et notamment du Moyen Âge.

Le château du Cambon

Construit en 1580, ses tours, son corps de logis et son enceinte sont dans le pur style des demeures médiévales. En 1753, cette forteresse féodale du Cambon, place-forte des guerres de religion, fut transformée pour lui donner l'aspect qu'elle possède aujourd'hui. Site dédié à Marie-Antoinette, ce joyau représentatif des fastes de la cour est aujourd'hui un véritable conservatoire de l'art de vivre au XVIIIe  siècle. Chaque pièce a conservé son mobilier d'époque, présenté avec passion par le propriétaire des lieux. Les visites conduiront vos pas dans les salons, salles à manger, bibliothèque, chapelle… Autant de lieux qui vous plongeront dans la vie quotidienne et les fêtes sous le règne de Louis XV. La visite se poursuit dans les jardins « à la française » autour des bassins et buis taillés.

Le château de Saint-Chamant

Situé sur un promontoire dominant une vallée ouverte sur les monts du Cantal, cette imposante bâtisse du XVe siècle du château de Saint-Chamant fut un des fiefs de Robert de Balsac, sénéchal d'Agenais et de Gascogne. Vestige de cette époque, un donjon du XIVe siècle d'origine militaire. Son intérieur recèle des collections de prestige (notamment des tapisseries d'Aubusson et des Flandres…). Il est également possible d'y découvrir les peintures de François de Saint Chamant, propriétaire des lieux pendant une large partie du XXe siècle. Le parc est tout aussi remarquable que l'intérieur du château. Vous pourrez flâner entre les massifs colorés de roses et d'hortensias, mettant en valeur le gris cendré de la pierre volcanique.

Le château de La Vigne

D'abord castrum mérovingien, puis forteresse médiévale, rebâti au XVe siècle par les seigneurs de Scorailles face à un panorama grandiose, le château de La Vigne se compose de corps de logis et tours, l'ensemble couronné d'un chemin de ronde sur mâchicoulis. Encore meublé et habité par les descendants des constructeurs, cet édifice est le témoignage vivant du riche passé de la Haute Auvergne. De la terrasse du château vous aurez une vue exceptionnelle sur les jardins à la française, les Monts du Cantal et la chaîne du Puy Mary. Cette demeure familiale vous ouvrira ses portes pour une visite, une nuit ou un séjour plus long dans les quatre chambres d'hôtes proposées par les propriétaires des lieux.


La rédaction vous recommande :