Par Valérie Ayala, le 20 Janvier 2017 dans J'ACHETE - Je deviens propriétaire

C'est décidé : 2017 sera pour vous l'année de votre 1er achat immobilier ! Mais bien que décidé à franchir le pas, vous ignorez tout du processus d'achat… Pas de panique : immonot vous explique la marche à suivre !

Il en va de l’achat immobilier comme des saisons ! Acheter un bien immobilier s’articule en 4 temps forts : la détermination du projet (que recherchez-vous et à quel prix ?) ; la recherche du bien ; l’avant-contrat et le bouclage du plan de financement ; l’achat.

Action 1 : je définis mon projet

Rien ne sert de courir si vous ne savez pas après quoi ! Si vous êtes enfin décidé à sauter le pas et à devenir propriétaire, votre premier réflexe sera de dresser la liste de vos envies, de définir vos besoins et de réfléchir à votre budget ! Ce sera l’heure des (grandes) questions : quel type de bien recherchez-vous (maison ou appartement) ? Quelle superficie ? Êtes-vous plutôt ville ou campagne, neuf ou ancien ? Quels sont les critères « non négociables » (par exemple 2 chambres minimum, un jardin, un garage, etc.) ? Ceux qui vous tiennent à cœur mais qui peuvent passer au second plan ? Prenez le temps.

Profitez de cette période de réflexion pour vous projeter, consulter votre banquier pour connaître votre capacité d’emprunt et ne pas partir le nez à l’aventure ! Si vous êtes du genre « cigale », c’est le moment de mettre un peu d’ordre dans vos comptes et de lever le pied sur les dépenses. Remettez à plus tard votre voyage en Laponie... et attendez un peu avant de troquer votre vieille bicyclette (ça muscle les mollets et les fessiers) contre une Harley. Votre banquier sera plus compréhensif si vous évitez de vous mettre dans le rouge. Si votre conduite est irréprochable, il se mettra en quatre pour vous « mitonner » une bonne proposition de crédit ! Essayez, vous serez surpris ! Mais trève de bavardages, passons à l’étape 2.

Le logement idéal des Français
Les personnes désireuses d’acheter une maison ont pour principale motivation une meilleure qualité de vie (72,2 %). Les attributs considérés comme indispensables sont le garage (68,3 %), la chambre d’amis (51,5 %) et le dressing (36,7 %). Celles qui sont attirées par un appartement privilégient généralement les petites copropriétés. Elles souhaitent disposer d’une cave (69,2 %), d’un parking (68,5 %) et d’un local à vélo et/ou poussettes (39,9 %). La notion de sécurité est importante : 74,9 % souhaitent que l’immeuble bénéficie d’un sas avec digicode et interphone et 64 % veulent que leur logement soit équipé d’une porte d’entrée blindée. (Enquête Habitat 2014).

Action 2 : je recherche un bien

Ça y est, vous savez exactement ce que vous cherchez ! Tiens, d’ailleurs, votre « home sweet home », vous le voyez tellement bien que vous pourriez le dessiner. Reste à le trouver... En principe, c’est là que les choses se compliquent car inévitablement, vous allez devoir faire quelques petites concessions. Pas de panique, on s’en remet très bien ;-) Pour commencer votre recherche, épluchez la (bonne) presse, à commencer par les journaux édités par le Groupe Notariat Services et allez donc faire un petit tour sur le site spécialisé d’annonces immobilières notariales immonot.com. Dressez l’oreille et rapprochez-vous de votre notaire (eh oui, les notaires font aussi de la négociation immobilière), arpentez les rues, sélectionnez les quartiers qui vous plaisent le plus, soyez déterminé... et patient (trouver un bien peut prendre plusieurs mois). Plus vos critères seront précis et votre secteur géographique réduit, plus trouver un bien sera difficile.

Léger avantage : depuis 3 ans, les acheteurs sont en position de force par rapport aux vendeurs. L’offre de biens à vendre est plus importante que la demande et les prix sont au plancher (à l’exception de certains secteurs toujours très recherchés). Restez zen, prenez le temps de visiter, mais ne gaspillez pas votre énergie à aller voir des biens qui ne correspondent pas à vos envies. Un conseil : en cas de coup de cœur, réfléchissez, pesez le « pour » et le « contre »... mais n’attendez pas trop ! Ou vous pourriez vous en mordre les doigts.

1 HEURE
C’est le temps de transport maximal que 93 % des candidats à l’acquisition sont prêts à faire entre leur lieu de travail et leur domicile.

Action 3 : Euréka, j’ai trouvé !

Youpi, vous avez ENFIN trouvé la maison de vos rêves. Viiiite, vous devez « bloquer » le bien pour qu’il ne vous soit pas soufflé par un petit malin qui aurait les mêmes goûts que vous. Avant de devenir propriétaire, vous allez donc signer un avant-contrat. Si vous changez d’avis, vous avez 10 jours pour vous rétracter sans avoir à vous justifier.

L’avant-contrat est une étape clé dans le processus d’achat immobilier (l’acte de vente s’appuie sur l’avant-contrat). Cet acte vous engage ainsi que le vendeur. Il est donc important de le rédiger avec soin, de préférence avec un notaire. L’avant-contrat précise notamment la désignation du bien vendu (description, superficie...), les charges existantes (hypothèque, servitudes...), le prix de la vente et les fameuses conditions suspensives (liées à l’obtention d’un crédit ou d’un permis de construire par exemple). Le vendeur devra également fournir les diagnostics pouvant concerner son bien (amiante, plomb, gaz...). En général, il s’écoule un certain laps de temps entre la signature de l’avant-contrat et l’acte de vente. De quoi boucler votre enveloppe financière et obtenir un crédit avec un taux canon auprès de votre banque !

Pour acheter !
Certains dispositifs peuvent vous aider à boucler votre budget, à commencer par le prêt à taux zero (PTZ). Ce prêt complémentaire, sans intérêts ni frais, est réservé aux primo-accédants. Il permet d’assurer le financement de  40 % du logement neuf ou ancien avec travaux. Renseignez-vous !

Action 4 : je suis enfin chez moi !

C’est comme ça (et c’est tant mieux !), tout acte de vente immobilier nécessite un passage par la case notaire. Après la signature de l’avant-contrat, le notaire doit rassembler divers documents, entreprendre des démarches, vérifier des informations pour que la transaction se déroule en toute sécurité. Tout cela prend du temps. En règle générale, il faut compter dans les 2 mois. L’acte de vente consolidé (et le virement des fonds effectué), vous pourrez enfin signer... et devenir l’heureux propriétaire de votre « home sweet home » !

  •  Imprimer