Immonot, l'immobilier des notaires

Le viager
La vente qui vous assure un toit !


Le viager - La vente qui vous assure un toit !

En bon refuge, le viager permet aussi bien de bénéficier de rentrées d'argent, d'aider ses enfants que de conserver son logement. Autant de situations où cette vente permet de se mettre à l'abri face aux aléas de la vie.

Véritable solution en matière d'habitation comme de transmission, la vente en viager séduit de plus en plus de propriétaires. En effet, la formule offre bien des avantages. Elle permet de profiter de bonnes conditions immobilières et de rentrées financières. À cela s'ajoute le versement d'un capital, « le bouquet », qui correspond à une part de la valeur du bien vendu. Compte tenu de l'allongement de l'espérance de vie et de la fiscalité locale, beaucoup de Français aspirent à rester dans leur logement le plus longtemps possible tout en réduisant le niveau des charges de façon sensible. D'où l'intérêt de songer au viager qui présente bien des avantages au plan patrimonial et familial.

Conditions de logement préservées
La viager occupé à domicile

Après avoir travaillé tout au long de sa vie pour constituer un patrimoine immobilier, la perspective de vendre son bien pour faire face aux charges courantes représente un vrai sacrifice. Avec le viager, le propriétaire continue de vivre dans son logement jusqu'à ses derniers jours. De plus, pour l'aider à faire face aux besoins du quotidien, il perçoit une rente versée par l'acquéreur. Pour réaliser cette transaction dans les meilleures conditions, il convient de faire appel aux services d'un expert - comme Viagimmo - qui maîtrise parfaitement les modalités de calcul du prix de vente, comprenant bouquet et rente viagère. Celui-ci compte de nombreux paramètres, notamment l'aléa lié à l'espérance de vie.
Prenons par exemple un appartement d'une valeur de 150 000 € et une espérance de vie de 15 ans du vendeur pour un viager occupé :

  • cela représente un bouquet de 30 000 € et une rente mensuelle de 400 € par mois indexée sur le coût de la vie ;
  • ou bien il peut s'agir d'une vente au comptant pour un montant de 83 000 € qui correspond à la valeur occupée du bien. Un complément pourra être prévu sous la forme d'une rente viagère en cas de départ anticipé (exemples Institut privé du viager).

Solidarité familiale renforcée
Vente aux enfants

La situation de crise sanitaire actuelle ne peut qu'amener à se questionner sur les conditions de vie futures et sur la fiscalité qui pourrait peser sur l'immobilier. Pour sauvegarder le patrimoine familial, une vente en viager aux enfants peut alors s'envisager. Cette option doit obéir aux mêmes règles juridiques qu'une transaction avec un particulier, au risque de voir cette opération assimilée à une donation déguisée par les services fiscaux. Un spécialiste du viager pourra là encore apporter les meilleurs conseils.
Une des solutions consiste à vendre en viager à un enfant qui en profite pour constituer une SCI, éventuellement avec son conjoint. En d'autres termes, cet héritier réservataire devient associé. De fait, c'est la société qui chaque mois verse la rente et devient propriétaire au jour du décès des parents.
Pour les parents, cette formule présente l'avantage de libérer ce bien et leur permet de gagner en qualité de vie grâce aux rentes et bouquet perçus. Du côté des enfants, cette option leur donne l'occasion de faire fructifier ce patrimoine et de disposer d'un capital.

Gestion patrimoniale optimisée
Bien vendu en viager libre

Dans certains cas, il s'agit d'un appartement locatif dont la vente en viager peut également s'envisager. Cela permet de recevoir une somme d'argent au comptant, le bouquet. Un capital qui peut être utilisé pour améliorer le quotidien ou donné à ses enfants ou petits-enfants.
S'ajoute le versement d'une rente mensuelle, réversible au profit du conjoint. Avantage de cette formule : elle évite de s'occuper de la gestion du bien et d'effectuer des travaux d'entretien tout en procurant un revenu indexé sur le coût de la vie avec une imposition plus légère. Par rapport aux placements financiers sécurisés qui procurent une faible rémunération, le viager constitue une bonne alternative pour valoriser un actif.
Reprenons notre exemple relatif à un appartement d'une valeur de 150 000 €  et cédé en viager libre : perception d'un bouquet de 30 000 € et une rente de 682 € par mois indexés.

Le compte est bon
Le viager en chiffres clés

Le viager tient compte de l'espérance de vie des vendeurs. Pour bénéficier d'une rente intéressante, il faut que ce dernier soit idéalement âgé de plus de 70 ans. Par ailleurs, l'usage veut que le vendeur prétende à un bouquet qui représente autour de 30 % de la valeur du bien. Une fois le montant du bouquet déterminé, le reliquat de la valeur d'occupation est converti en rente viagère. Enfin, l'espérance de vie reste une composante capitale.
Mieux vaut donc confier cette mission à un expert du viager !

Que pensez-vous de cet article ?


La rédaction vous recommande :

Lire la suite