Bois Et Forêt - Un Investissement À Cultiver - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Je réalise un placement - 19 Mars 2020

Bois et forêt
Un investissement à cultiver


Bois et forêt - Un investissement à cultiver

Pour investir dans une valeur refuge ou disposer d'un bien agricole, le placement forestier séduit tout type d'investisseur. Y compris pour Paul et Virginie qui souhaitent effectuer un placement tout en réduisant leurs impôts. Stéphanie Swiklinski, diplômée notaire, défriche le terrain en répondant à leurs interrogations.

Paul
Comment faut-il procéder pour organiser notre recherche ?

La première solution revient à acheter en direct soit une forêt existante, soit un terrain nu à boiser. Dans ce cas, le propriétaire devra gérer lui-même sa surface agricole. Cela sous-entend pour Paul et Virginie d'être compétents en matière de plantations, entretien de la forêt et coupes de bois. L'autre solution consiste à investir via un groupement foncier forestier (GFF). Notre couple pourrait ainsi diversifier son patrimoine en disposant de parts dans plusieurs massifs forestiers (feuillus et résineux par exemple) pour obtenir une meilleure rentabilité. Et pas de souci de gestion pour le particulier ! La somme à mobiliser pour acheter des parts de GFF est également moins importante que celle nécessitée pour l'acquisition d'une forêt en direct.
 

Virginie
N'est-ce pas compliqué d'acheter en direct ?

Effectivement, l'accès à ce marché n'est pas toujours aisé. Les offres restent rares et la demande s'avère importante. De plus, il existe pour ce type de biens un droit de préférence au profit des propriétaires forestiers voisins de la parcelle boisée mise en vente. Mais des opportunités existent ! Pour les trouver, je vous invite à vous renseigner en mairie ou à vous rendre sur des sites spécialisés comme https://www.foret-investissement.com/fr ou www.foret-patrimoine.com.
 

Paul
Quels sont les avantages en matière de fiscalité ?

En investissant dans la forêt, vous bénéficierez d'une réduction d'impôt de 18 % dans la limite de 5 700 € de dépenses prises en compte par personne (sous conditions). Ces avantages fiscaux entrent dans le Dispositif d'encouragement fiscal à l'investissement en forêt (DEFI) qui a fait l'objet d'une prorogation jusqu'au 31 décembre 2020. Cette mesure comporte trois volets : DEFI acquisition, travaux ou gestion, avec des réductions ou crédit d'impôt à la clé.

Virginie 
La transmission de ces biens est-elle facilitée ?

C'est en effet intéressant en matière de transmission successorale. Les bois et les forêts, ainsi que les parts de groupement forestier, sont soumis aux droits de mutation sur seulement 25 % de leur valeur. Le bénéfice de cet abattement de 75 % est soumis à plusieurs conditions. Le directeur départemental de l'agriculture et de la forêt doit attester que les bois et forêts concernés sont susceptibles d'aménagement ou d'exploitation régulière. Les héritiers ou bénéficiaires de la donation doivent s'engager à une exploitation normale pendant 30 ans. Si le défunt avait acheté des parts de groupement forestier, l'exonération ne porte que sur les parts achetées depuis plus de 2 ans.

 


La rédaction vous recommande :

Newsletter immonot