Par Christophe Raffaillac, le 2 Septembre 2019 dans INTERVIEW DE NOTAIRES - Le notaire et l'immobilier

Plus nous sommes aux petits soins pour notre bien immobilier et plus il nous le revaudra s'il faut le négocier. Découvrons avec Sophie Krygier, négociatrice de l'étude Gourlay et Aveline, toutes les petites et grandes attentions que réclame notre maison pour conserver son potentiel.

Quels sont selon vous les aménagements à réaliser en priorité ?

Sophie KRYGIER : tous les travaux qui contribuent à améliorer les performances énergétiques de la maison comme le remplacement des fenêtres ou l'isolation des combles. Il faut aussi privilégier les aménagements de pièces comme la cuisine en prévoyant des rangements en nombre suffisant. Ou encore la salle de bains qui tient une place de plus en plus importante dans les critères de choix des acquéreurs. Sans oublier les placards ou dressings qui rassurent les futurs propriétaires en voyant qu'ils pourront aisément poser leurs valises pour s'installer. Ce n'est pas nécessaire d'investir dans des meubles chers, il existe des formules clés en main, que l'on trouve notamment dans les magasins de bricolage, qui peuvent convenir parfaitement bien, dès lors que la qualité est là.

Quelle décote cela pourrait entraîner s'ils ne sont pas réalisés ?

Sophie KRYGIER : tous ces travaux de rénovation participent à la bonne qualité perçue du bien. Les acquéreurs apprécient de se projeter dans un logement où ils pourront s'installer sans réaliser de gros travaux. À défaut pour les vendeurs de les mettre en œuvre, cela peut entraîner une décote allant de 10 à 15 % sur le prix de la maison.

Pourquoi l'entrée d'une maison doit-elle faire bonne impression ?

Sophie KRYGIER : c'est un endroit stratégique de la maison qui se doit d'être flatteur. Il faut que la porte d'entrée réserve le meilleur accueil au visiteur, de même que le hall doit renvoyer une très bonne image. Il ne faut pas que l'espace soit encombré et il convient d'attacher le plus grand soin à la décoration et à la propreté.

Conseilleriez-vous de changer une porte d'entrée mal isolée ?

Sophie KRYGIER : naturellement oui, puisque cet ouvrant participe à la bonne performance énergétique de la maison. De plus, une belle porte d'entrée véhicule une bonne image et contribue à donner du cachet. Dans ces conditions, je conseille de la remplacer pour éviter d'altérer la qualité générale du bâtiment. Il existe de nombreux modèles à des prix accessibles que les professionnels pourront poser dans des délais très courts.

Quel est le secret d'un bien dont la valeur se maintient ?

Sophie KRYGIER : tout le secret tient dans l'entretien. En plus d'être convenablement équipé, le bien doit être correctement présenté. Il faut donc veiller à réaliser les petits travaux au fur et à mesure des besoins et envisager les réfections de la déco, des sols, des peintures… tous les 15 ans environ. Exception faite des biens qui se trouvent dans des secteurs très prisés et dont les prix ne subissent pas les caprices des acheteurs, comme dans certains quartiers du Mans.

Propos recueillis en juillet 2019
  •  Imprimer