Par Marie-christine Ménoire, le 12 Mars 2019 dans JE RÉNOVE - Je réalise des travaux

Vos factures énergétiques n'en finissent pas de flamber et votre confort n'est pas à la hauteur de vos espérances. La solution passe par l'isolation, vous y gagnerez sur tous les plans, été comme hiver.

Il n'y a que des bonnes raisons pour isoler sa maison. Quelle que soit la méthode choisie, isoler est indispensable pour plus de confort été comme hiver. Une bonne isolation garantit une stabilité de la température intérieure en protégeant du froid en hiver et du chaud en été. Cela évite la sensation de paroi froide liée à un écart de température entre le mur et l'intérieur en évitant les ponts thermiques. La maison sera plus saine car moins humide. À l'inverse, une bonne isolation permet aussi de limiter l'inconfort lié à un air trop sec. Cela réduit les consommations d'énergie et participe à la protection de l'environnement. Rappelons aussi qu'une maison bien isolée vieillit mieux et limite les risques de condensation et humidité. Enfin, ne négligeons pas la plus-value apportée au logement. Grâce à une bonne isolation et aux performances énergétiques qui en découlent, le logement se trouve valorisé. S'il faut le revendre, le diagnostic de performance énergétique apparaît un argument de poids. Découvrons les solutions à mettre en oeuvre pour une bonne isolation de la maison.

Isolation par l'extérieur
Beau dehors et bon dedans

L'isolation par l'extérieur est très prisée car elle permet de réaliser deux opérations en une : l'isolation bien sûr, mais aussi le ravalement de vos façades. Pourquoi bouder son plaisir quand cette solution est possible ? Plus lourde à mettre en place techniquement (et par conséquent un peu plus onéreuse), cette solution a l'avantage d'offrir une isolation très efficace. Elle permet d'éliminer la plupart des ponts thermiques et donc les pertes de chaleur. Mais il faut apporter un soin particulier aux ouvertures, aux points de jonction avec la charpente et aux parties basses des murs extérieurs. Autre avantage non négligeable : il n'y a pas de pertes de surface pour les pièces intérieures et vous n'êtes pas dérangé durant les travaux. Tout se passe dehors ! Par contre, comme elle modifie l'aspect extérieur de la maison, une déclaration préalable de travaux est nécessaire.

Isolation par l'intérieur
Un cocon pour la maison

L'isolation des murs par l'intérieur est une solution abordable au niveau coût et qui offre un rapport performance / prix très intéressant. L'isolation intérieure est également préconisée  :
  • lorsque la maison est ancienne et a un certain cachet que vous souhaitez conserver (pierres apparentes…)
  • lorsque la façade extérieure présente des particularités architecturales limitant l'intérêt d'une isolation par l'extérieur (nombreuses parois vitrées, balcons… représentant autant de ponts thermiques à traiter)
  • lorsque la façade extérieure ne nécessite pas de ravalement.
Facile à poser, l'isolation intérieure présente cependant un bémol. Elle réduit la surface des pièces isolées... et vous oblige à déménager pendant les travaux.

N'oubliez pas les combles !

C'est souvent le point faible de votre habitation. 30 % des pertes de chaleur se font par la toiture. Avant de vous lancer dans les travaux, une petite "inspection" de votre toiture s'avère nécessaire pour déterminer s'il s'agit de combles perdus ou de combles aménageables et la forme de la toiture (inclinée ou terrasse). De là découlera le choix des matériaux et de la méthode d'isolation :
  • les combles non aménagés sont techniquement les plus simples à isoler. La surface à isoler n'englobe que le plancher (sur lequel personne ne marchera) et il n'y a pas de finition à envisager
  • en cas de combles habitables, et donc chauffés, l'isolation peut se faire selon deux techniques :
  1. par l'intérieur : l'isolant en panneaux semi-rigides ou rouleaux est disposé sous  la charpente selon la place disponible. Deux couches, ainsi que l'ajout d'un pare-vapeur (pour éviter la stagnation de la vapeur dans les parois) sont recommandés. L'isolant peut aussi être soufflé en vrac dans des caissons étanches.
  2. par l'extérieur. Cette méthode d'isolation s'appelle le "sarking".  L'idée est de faire une isolation par l'extérieur grâce à un "second toit". En réalité, on rehausse la toiture en disposant l'isolant sous le toit. Simple et efficace, le "sarking" s'adapte à toutes les pentes de toitures et peut être utilisé avec tous les matériaux isolants existants. Contrairement à d'autres techniques d'isolation extérieure de toiture, le sarking apporte une isolation continue, limitant les ponts thermiques. La charpente, les poutres... restent apparentes. Ce qui conserve leur aspect décoratif. Cette méthode évite également les surépaisseurs entraînées par une isolation intérieure et permet de gagner du volume à l'intérieur de la maison.
  • En cas de toiture-terrasse, l'isolation se fait uniquement à l'extérieur. Isoler de l'intérieur risquerait de créer des problèmes de condensation. Il faut prendre garde à ne pas gêner l'écoulement des eaux de pluie. Ainsi, l'isolation de votre toiture-terrasse va permettre à la fois d'éviter les déperditions de chaleur, de garantir l'étanchéité et d'éviter les problèmes d'infiltration.

Avant de commencer les travaux

Ciblez vos besoins en isolation et faites réaliser un diagnostic thermique qui vous permet de disposer :
  • - d'une vue globale de la performance de l'isolation et du système de chauffage de votre logement,
    - de suggestions pour optimiser l'isolation et le chauffage de votre maison (en fonction de sa configuration et de sa localisation), d'une estimation financière des travaux si vous le demandez.
Faites le tour des professionnels pour comparer ce qu'ils vous proposent comme solution et leurs devis.
Effectuez les démarches administratives, notamment s'il s'agit d'une isolation par l'extérieur. Le dépôt d'une déclaration préalable est nécessaire s'il y a modification de l'aspect extérieur de la maison. Si votre maison est située dans un secteur sauvegardé ou inscrite au titre des monuments historiques, des démarches administratives complémentaires doivent être effectuées. Renseignez-vous auprès du service urbanisme de votre mairie.
  •  Imprimer