Par Christophe Raffaillac, le 28 Mars 2019 dans INTERVIEW DE NOTAIRES - Le notaire et l'immobilier

Dans le dunkerquois, le marché ne manque pas de reprise. Comme en témoigne Corinne Couvelard, notaire à Dunkerque, le nombre de ventes et le niveau des prix progressent légèrement. Le rythme de croisière permet toutefois aux acquéreurs de ne pas subir de trop fortes accélérations et de profiter du contexte immobilier très favorable pour réaliser ses projets.

Quel budget faut-il envisager pour acheter à Dunkerque et dans les environs ?

Me Couvelard : Pour les acheteurs qui concentrent leur recherche immobilière dans le dunkerquois, le budget moyen se situe aux alentours de 140 000 euros. Pour ce prix, ils disposent d'une maison T4 avec 3 chambres à proximité de la ville. Pour les secteurs plus éloignés, logiquement les prix s'avèrent moins élevés. À l'instar des maisons de campagne à rénover comprises dans une fourchette allant de 70 000 à 80 000 euros, qui intéressent particulièrement les jeunes ménages ou encore les investisseurs. Pour autant, le marché compte quelques biens haut de gamme avoisinant les 400 000 euros, mais ces transactions restent rares.

Sur quels prix faut-il se baser pour acheter en bord de mer ?

Me Couvelard : À Dunkerque, le marché de la résidence secondaire se concentre autour de Malo-les-Bains et ses appartements en première ligne. À cette offre dans l'ancien s'ajoutent des programmes neufs qui voient le jour, mais exigent des budgets supérieurs compris entre 3 000 et 4 000 euros/m2. En ce qui concerne le marché des maisons, il faut compter un budget d'au moins 200 000 euros pour être à proximité du littoral.

Que conseillez-vous pour réussir l'achat d'un bien ?

Me Couvelard : Il faut vérifier la qualité de l'emplacement dans la perspective de le revendre. Il ne faut pas hésiter à payer un peu plus cher pour être à côté des commerces, du bord de mer, des moyens de transport... C'est important de vérifier auprès de son notaire que le prix demandé est conforme au marché. Ne pas hésiter non plus à visiter avec un professionnel qui contrôlera l'état de la maison et chiffrera les travaux. Sous oublier de consulter les diagnostics qui donnent de précieuses informations. Enfin, compte tenu des faibles taux d'intérêt, le financement à crédit permet de réaliser un bon investissement immobilier.

À quel prix de loyer peut-on se loger dans une maison ou un appartement ?

Me Couvelard : Les villes de Malo-les-Bains et Rosendaël notamment présentent un déficit de maisons à louer. Dès que des produits se présentent, ils se voient très rapidement réservés par les locataires. Il faut compter un budget de 10 euros/m2 pour louer une maison d'une surface moyenne de 100 à 120 m2. Ce qui représente un budget de 900 à 1 200 euros par mois à Malo-les-Bains, mais un tarif moindre dans le centre de Dunkerque comme les biens offrent moins de place.

Comment faut-il agir en 2019 ?

Me Couvelard : Sur le long terme, l'immobilier reste un placement sûr. Il ne faut pas hésiter à aller voir son banquier, son notaire de façon à diversifier son patrimoine. Par rapport à l'assurance vie, qui peut rémunérer moins que le niveau de l'inflation, l'immobilier constitue une bonne alternative. De plus, en cas d'accident de la vie, le prêt est assuré et le patrimoine peut être transmis sans laisser de dettes à ses proches. En prenant soin de bien choisir l'emplacement, évaluer les travaux et vérifier l'état de la copropriété, c'est un placement gagnant sur le long terme !
Propos recueillis le 08/03/2019
  •  Imprimer