Immonot, l'immobilier des notaires
Maisons, appartements, terrains
Les prix de l'immobilier dans le Val de Loire

Maisons, appartements, terrains - Les prix de l'immobilier dans le Val de Loire

Dans un marché immobilier plutôt convoité, découvrons le prix du ticket d'entrée pour disposer d'une maison, d'un terrain ou d'un appartement dans le Val de Loire.

Depuis le confinement, les intentions d'achat ont fait un bond. Aujourd'hui, il reste à savoir comment les prix ont évolué dans un marché quelque peu chahuté cette année. Les villes vont-elles continuer d'affirmer leur suprématie en matière de prix ? Les biens ruraux peuvent-ils regagner de l'intérêt compte tenu de l'attrait pour la résidence secondaire ? Le moment semble tout indiqué pour observer les prix de l'immobilier dans le Val de Loire.

PRIX DU BIEN COUP DE CŒUR
LA MAISON AVEC TERRAIN

Le confinement reste une expérience inédite qui s'est traduite par une forte envie de se mettre au vert pour bien des Français. Depuis, ce n'est pas surprenant que les maisons avec terrain constituent le logement idéal pour de nombreux ménages. Dans ces conditions, découvrons tous les prix de référence dans ce marché de plus en plus convoité de la maison individuelle.
Le budget à consacrer ? Dans l'Indre-et-Loire, les maisons affichent un prix médian de 177 000 €. Des disparités importantes se ressentent selon que l'on se trouve dans l'agglomération de Tours ou le secteur Loches - Sud Touraine. S'il faut un budget médian de 345 000 € pour acheter à Saint-Cyr-sur-Loire, le prix fond significativement à Descartes qui réclame seulement 64 800 €. Notons quelques valeurs intermédiaires à Sainte-Maure-de-Touraine à 135 000 €, ou encore à Amboise à 188 900 €.
Un détour par le département du Loir-et-cher nous permet de composer avec des tarifs plus abordables. À 117 000 €, les maisons  offrent un bon positionnement prix. Naturellement, la zone Blois Agglopolys se détache dans le département en affichant un prix médian à 151 000 €. À l'opposé,  Selles-sur-Cher ou Salbris réservent des budgets attractifs de respectivement 66 000 € et 77 000 €. Quant au département du Loiret, il se situe à un niveau de prix intermédiaire avec des maisons à 155 000 €. À 254 000 €, c'est Olivet, au sein d'Orléans Métropole, qui arrive en tête des villes les plus onéreuses ! À Triguères, dans le secteur Cléry - Betz et Ouanne le prix médian tombe à 74 000 €.

  • PRIX MÉDIAN MAISON • • INDRE-ET-LOIRE : 177 000 €
    • LOIR-ET-CHER : 117 000 €
    • LOIRET : 155 000 €

PRIX DU PLACEMENT IDÉAL
LA RÉSIDENCE SECONDAIRE

Véritable star de l'été, la résidence secondaire occupe le devant de la scène dans bien des villes balnéaires ou des villages touristiques. Elle séduit de plus en plus de Français qui y voient l'occasion de réaliser un bon investissement sans sacrifier au désir de dépaysement. Elle mise sur son bel emplacement pour attirer les clients. Combien fait-elle payer ses prestations ?
Le budget à consacrer ? Pour vérifier l'attractivité du territoire, il suffit de se référer au prix médian des maisons dans le Val d'Amboise qui s'établit à 185 300 €. Plus à l'est, en se rapprochant de Tours Métropole et du Val de Loire, ce secteur nous réserve un prix encore plus élevé de 235 000 € ! Preuve de la bonne santé du marché, le prix des maisons y a enregistré une progression de 4 % sur 12 mois.
Le département du Loir-et-Cher se montre plus avenant côté budget puisque le secteur du Grand Chambord s'affiche à 145 000 €. Même constat dans le secteur de Blois Agglopolys où il faut une enveloppe de 151 000 € pour investir dans les environs de Cheverny par exemple. Les amateurs de bâtisses traditionnelles y trouveront des opportunités…
Dans la même veine, le Loiret réserve des prix assez attractifs, commme dans le Val de Sully où il faut un budget médian de 125 500 € pour faire l'acquisition d'une maison.
Plus au sud du département, la Ferté-Saint-Aubin voit quant à elle son tarif s'élever à 165 000 € pour une maison.

  • PRIX RÉSIDENCE SECONDAIRE • Cher, Indre, Nièvre :
    => Secteur Val d'Amboise (37) : 185 300 €
    => Secteur Grand Chambord (41) : 145 000 €
    => Secteur Portes de Sologne (45) : 177 800 €

PRIX DU BON INVESTISSEMENT
L'APPARTEMENT

Avec l'expérience du confinement, l'appartement avec extérieur se voit pousser des ailes. Les acquéreurs aspirent à des logements avec balcon ou terrasse pour avoir l'impression d'être au vert.
Le budget à consacrer ? À 2 270 €/m², le prix des appartements à Tours progresse sagement et enregistre une hausse de 1,6 point sur 12 mois. À l'échelle de l'agglomération tourangelle, la situation reste quasi la même et le prix s'établit à 2 100 €/m². La ville d'Orléans emboîte le pas avec des appartements vendus au prix médian de 2 020 €/m². Blois calme le jeu avec un tarif plus modéré de 1 450 €/m².

  • PRIX MÉDIAN APPARTEMENT • • Blois : 1 450 €/m2
    • Orléans :  2 010 €/m2
    • Tours : 2 270 €/m2

PRIX DE LA CRÉATIVITÉ
LE TERRAIN

Le terrain à bâtir reste la solution idéale. Non seulement la maison répond à un maximum d'aspirations mais elle permet aussi de disposer d'un extérieur personnalisé.
Les clés du succès ? Avec des parcelles déjà loties, des emplacements près des commerces, bon nombre de terrains à bâtir ont la préférence de nombreux acheteurs. Notamment les primo-accédants qui peuvent bénéficier du prêt à taux zéro (PTZ). De plus, les maisons neuves respectent des normes de construction (RT et bientôt RE 2020) qui les rendent performantes au plan énergétique.
Le budget à consacrer ? À l'échelle de la région Centre-Val de Loire, le prix médian des terrains à la vente sur immonot atteint 32 000 €. À 62 000 €, l'Indre-et-Loire devance le Loiret à 41 000 € et le Loir-et-Cher à 29 000 €, sur ce marché des terrains à bâtir.

  • PRIX MÉDIAN TERRAIN • • INDRE-ET-LOIRE : 62 000 €
    • LOIR-ET-CHER : 29 000 €
    • LOIRET : 41 000 €

La rédaction vous recommande :