Par Marie-christine Ménoire, le 6 Septembre 2017 dans J'ACHETE - Je finance mon projet

Certains sceptiques diront que le PEL n'a plus d'intérêt compte tenu de son rendement pas très attractif et des taux bancaires actuellement pratiqués. Et bien ils ont tort de penser ça. Le PEL est un grand classique parmi les produits d'épargne et il est plus qu'utile et indispensable si vous avez un projet immobilier. Alors oui, sans hésitation, ouvrez un PEL !

Un produit d'épargne

À l'image du Livret A, le Prêt Épargne Logement (PEL) fait partie de la "culture patrimoniale" de chacun d'entre nous. Quels sont les parents qui n'ont pas ouvert un PEL à leurs enfants ou ne les ont pas inciter à le faire lorsqu'ils auront acquis une certaine stabilité professionnelle ? Un mineur peut, en effet, en détenir un, ce qui lui permettra de se constituer une épargne, puis d'obtenir un prêt immobilier dans les années à venir, à un taux déjà connu et très avantageux puisque proportionnel au montant de l'épargne.
Le PEL est unique en son genre, car il permet de se constituer, sans risque et à son rythme, une épargne dont les intérêts sont exonérés d'impôts jusqu'aux 12 ans du PEL.
Le PEL demeure donc une valeur sûre et une opportunité pour les personnes souhaitant accéder à la propriété dans des conditions avantageuses et sans se contraindre à un effort d'épargne trop important.

Un garde-fou en cas de hausse des taux

Si les taux sont actuellement bas, nul ne peut dire si cela va perdurer encore longtemps. Ouvrir un PEL actuellement est une bonne stratégie. Cela fige le taux auquel vous pourrez emprunter dans 4 ans. 

Un coup de pouce pour obtenir un prêt immobilier

Le PEL est une vraie opportunité pour les emprunteurs souhaitant investir à moyen ou long terme. En effet, la détention d'un PEL sera un point supplémentaire lors de l'étude de votre dossier de demande de prêt. Cela démontrera votre capacité à épargner et votre souci de constituer votre apport personnel en vue d'un projet immobilier. Généralement, les établissements financiers demandent un apport d'au moins 10 % de l'opération envisagée. Et il ne faut pas oublier la prime versée par l'État lors de la souscription d'un crédit. Elle peut atteindre jusqu'à 1 525 euros si le prêt finance la construction ou l'achat d'un logement présentant un niveau élevé de performance énergétique.
 

Le PEL en pratique

• versement minimum à l'ouverture : 225 euros
• montant des versements annuels : 540 euros (les modalités de versements sont fixées lors de la signature du contrat avec la possibilité de versements exceptionnels)
• plafond du PEL : 61 200 euros (hors intérêts capitalisés)
• durée minimale du PEL : 4 ans. Tout retrait avant 4 ans entraîne la clôture du PEL (assortie de pénalités différentes selon la durée du PEL)
• durée maximale du PEL : 10 ans (au-delà, le PEL continue à produire des intérêts pendant 5 ans même si vous ne pouvez plus effectuer de versements)
• rémunération hors prime d'État depuis le 1er août 2016 : 1 %
 
  •  Imprimer