Par Stéphanie Swiklinski, le 16 Avril 2019 dans JE RÉNOVE - Je réalise des travaux

La fenêtre de toit est l'accessoire indispensable pour donner un nouvel éclairage à votre grenier ou valoriser vos pièces aménagées dans les combles.

Fenêtres de toit ou vélux ?

Les fenêtres de toit sont également appelées Vélux. C'est la même chose ! VELUX est en effet le nom de la marque qui les a fortement développées. Les fenêtres de toit ne sont cependant pas l'apanage de Velux. Il existe d'autres marques proposées par de nombreux fabricants qui offrent les mêmes garanties, aussi bien esthétiques qu'en termes d'économies d'énergie. Ces fenêtres de toit sont des ouvertures spécialement conçues pour être posées sur la pente du toit. C'est la raison pour laquelle vous les retrouverez très souvent dans les combles aménagés. Leur popularité est due à leur adaptabilité. Que votre toiture dispose d'une inclinaison de 15° ou de 90°, la pose d'un vélux est possible et saura vous combler.

Quelle fenêtre pour mon toit ?

En aluminium ou en PVC ? Si vous n'avez pas de contraintes architecturales, il est préférable de choisir l'aluminium plutôt que le PVC. En effet, ce matériau résiste mieux aux intempéries et à l'épreuve du temps. Il est simple à entretenir car avec une éponge et de l'eau, l'entretien de vos fenêtres sera assuré. De plus, contrairement à une idée reçue, l'aluminium est écologique car recyclable à 99 %. Question prix, il n'y a pas photo : l'aluminium est vraiment moins cher que les menuiseries en bois. Si vous voulez encore moins cher, il y a le PVC. D'un point de vue esthétique, le rendu n'est pas tout à fait pareil !
En choisissant vos fenêtres de toit avec un double vitrage, isolation phonique et thermique, vous réduisez les bruits environnants et faites des économies d'énergie. Il existe une large gamme de produits, des dimensions variées et des prix abordables. Vous aurez le choix entre plusieurs modèles : confort, grand confort ou standard. Bien évidemment, plus il y aura de confort et plus elle va être performante, en cas de chocs, de grosses chaleurs, d'intempéries et de bruit. Vérifiez que vous avez bien la certification NF (norme française) qui représente un gage de qualité et de robustesse. De même, la performance énergétique étant une des préoccupations principales des particuliers, votre fenêtre doit être parfaitement isolée et étanche. Les fenêtres aux normes CE ou Communauté Européenne sont à recommander. Vous trouverez sûrement votre bonheur avec votre artisan qui saura vous conseiller dans votre choix.

Quelle ouverture choisir ? Il existe trois types d'ouverture pour vos vélux. Vous pouvez donc opter pour :
  • La fenêtre de toit avec ouverture à rotation permettant de faire basculer la fenêtre pour l'ouvrir. Avec ce système, vous pouvez jouir d'un dégagement sous la fenêtre à aménager à votre guise.
  • La verrière de toit est, pour sa part, une véritable baie vitrée sur votre toiture. Le résultat est évidemment très lumineux !
  • La fenêtre de toit à ouverture à projection qui s'installe sur des pentes d'environ 45°. Elle est idéale pour avoir des combles avec vue.
Ce ne sont que quelques exemples car les modèles se déclinent à l'infini. Le top ? La fenêtre de toit qui se transforme en balcon quand on l'ouvre ! Vous profitez à la fois du paysage et du soleil !
Si vous avez des fenêtres de toit très hautes, vous devrez aussi aborder la question de fenêtres motorisées ou manuelles. Les fenêtres motorisées peuvent être très utiles dans ce cas. Vous pourrez par ailleurs les ouvrir et les fermer de n'importe où dans la maison. En revanche, avec des fenêtres à fermeture manuelle, vous vérifiez "de visu" que tout est bien fermé.

Avantages et inconvénients des vélux ?

La capacité d'adaptation des vélux est ce qui a fait sa réputation. Peu importe l'inclinaison de votre toit, la pose d'un vélux sera toujours possible. Vous aurez ainsi une pièce à la fois lumineuse et aérée. En comparaison avec une lucarne classique, la fenêtre de toit apporte 40 % de lumière en plus. Selon son orientation, vous bénéficierez d'une lumière naturelle une grande partie de la journée. Ce sera donc des économies d'énergie en perspective ! Pour ceux qui hésiteraient encore, les fenêtres spéciales combles sont plutôt abordables. Il vous faudra compter entre 300 et 1000 € pour une fenêtre présentant les qualités requises d'isolation.  Ce que vous dépensez, vous pourrez le récupérer de l'autre grâce aux crédits d'impôts.
Côté inconvénient, le remplacement ou l'installation de vélux sera synonyme de travaux en perspective. En effet, on ne pose pas de vélux où on veut et comme on veut ! Il faut effectivement faire une déclaration de travaux auprès de la mairie, sauf si c'est pour remplacer un vieux vélux qui a les mêmes dimensions et des caractéristiques identiques au précédent. De plus, si votre fenêtre de toit donne lieu à la création d'une pièce d'une surface supérieure à 20 m2, il vous faudra, dans ce cas, un permis de construire. Ce sera d'ailleurs encore plus compliqué si vous êtes dans le périmètre d'un site classé ou monument historique. Vous n'aurez, dans cette hypothèse, plus le choix de la couleur et des matérieux de votre fenêtre de toit (souvent le PVC n'est pas autorisé par exemple). Pour ceux qui sont en copropriété et qui ont un appartement au dernier étage, une autorisation prise en assemblée générale de copropriété sera nécessaire si vous envisagez de poser un vélux. Il s'agit, en effet, de créer une ouverture dans le toit, partie commune et non pas partie privative.

Quelles aides pour installer des fenêtres de toit ?

Bonne nouvelle ! Le crédit d'impôt 2019 est applicable aux fenêtres de toit car elles contribuent évidemment à l'isolation du logement. Cette année, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) pour les fenêtres (en remplacement de parois en simple vitrage) est fixé à 15 % dans la limite d'un plafond de 100 € par fenêtre. Pour l'obtenir, le demandeur doit résider fiscalement en France et effectuer le changement de fenêtres dans sa résidence principale. Les travaux qui doivent être effectués dans un logement construit depuis plus de deux ans, doivent impérativement être conduits par une entreprise bénéficiant du label RGE. Concernant les fenêtres de toit en particulier, elles doivent posséder un facteur de transmission thermique Uw ? 1,5 W/m².K et un facteur de transmission solaire Sw ? 0,36.

D'autres aides à la clé

Il existe de nombreuses aides et subventions proposées par l'État et les sociétés, par exemple : la Prime Energie ou la Prime Energie Plus. L'Anah met à disposition son programme Habiter mieux pour les foyers précaires. Vous pouvez aussi avoir recours à l'Eco prêt à taux zéro, pour financer vos travaux de rénovation énergétique.
  •  Imprimer