Immonot, l'immobilier des notaires
Le notaire et l'immobilier - 21 Janvier 2022

Immobilier 2022 : les bonnes adresses des notaires


Immobilier 2022 : les bonnes adresses des notaires

Cette nouvelle année ouvre la voie à de belles acquisitions de maisons, appartements, terrains… Le parcours tout indiqué consiste à faire étape chez le notaire pour acheter au prix du marché et accéder à des produits bien situés, comme nous l'explique Corinne Couvelard, notaire à Dunkerque.

Comment peut-on trouver des biens au juste prix dans le Dunkerquois ?

Me COUVELARD : le premier réflexe consiste à consulter son notaire qui se positionne comme un interlocuteur de confiance. Ce qui n'exclut pas de s'informer au moyen des différents supports de publicité, sites internet et journaux immobiliers. J'attire l'attention sur le fait qu'il ne faut pas se fier seulement aux prix affichés dans les vitrines des professionnels de l'immobilier. Le montant indiqué dans l'annonce ne correspond pas forcément à celui qui a été négocié au moment de la signature du compromis. Pour connaître le vrai prix de marché, il convient de se rapprocher des professionnels de l'immobilier, notaires et agents, qui maîtrisent parfaitement les tarifs pratiqués selon les secteurs géographiques.

Quels secteurs du Dunkerquois réservent de belles opportunités selon vous ?

Me COUVELARD : les villes de Malo-les-Bains et Rosendal attirent un grand nombre d'acquéreurs. Une demande soutenue qui profite aussi aux secteurs plus ruraux où les biens s'avèrent plus abordables et offrent de plus vastes terrains. Bien sûr, le bord de mer séduit mais il réclame des tarifs plus élitistes !

Quelle est la marge de négociation des acheteurs à votre avis ?

Me COUVELARD : compte tenu de sa capacité à expertiser les biens immobiliers, le notaire prend des mandats à des prix cohérents. Ce qui n'exclut pas de négocier dès lors que l'acquéreur trouve de l'intérêt dans un produit. Actuellement, la marge de négociation reste limitée, jusqu'à 15 % maximum compte tenu de la tension observée sur le marché immobilier. Naturellement, un bien à 600 000 € offre un plus gros rabais qu'un produit à 100 000 €. Mais l'offre se raréfie actuellement et certaines ventes de maisons n'ouvrent pas la porte à la discussion. Plutôt que de voir le bien leur échapper, je conseille aux acquéreurs de céder au " coup de cœur " dès lors qu'ils ont l'accord du banquier pour le financer. Compte tenu des taux d'intérêt actuels, le marché reste très dynamique !

Quels produits faut-il cibler dans le Dunkerquois ?

Me COUVELARD : Au-delà du prix de vente, il faut tenir compte des charges afférentes à un bien. Pour les appartements, elles peuvent représenter de 200 à 300 € par mois. Il convient aussi de se renseigner sur les travaux votés par la copropriété. S'agissant d'une grande maison, il faut prévoir des charges importantes liées à l'entretien. Quant à la rénovation, il faut se poser la question de la garantie décennale en cas de revente si elle n'a pas été réalisée par un professionnel. En cas d'autoconstruction, il faut aussi tenir compte de la problématique de la plus-value car les travaux ne pourront être déduits…

Pourquoi faut-il acheter ?

Me COUVELARD : le marché reste très porteur et il faut en profiter pour acheter grâce aux taux d'intérêt planchers. Cependant, il faut être clairvoyant par rapport au plan de financement et à la fiscalité locale. La taxe foncière constitue un poste de charges important. Il importe de l'ajouter à la mensualité du crédit immobilier pour évaluer son "reste à vivre". D'où l'intérêt de consulter le notaire qui conseille sur l'opportunité d'acheter. Mais peu de risques avec la pierre qui demeure un excellent placement !

Propos recueillis en janvier 2022 par C. Raffaillac

Que pensez-vous de cet article ?


La rédaction vous recommande :

Lire la suite