Par Christophe Raffaillac, le 3 Octobre 2019 dans INTERVIEW DE NOTAIRES - Le notaire et l'immobilier

À l'occasion de la Semaine de l'immobilier qui se déroule du 30 septembre au 5 octobre, les notaires invitent les acquéreurs à profiter de services privilégiés pour bien s'informer avant d'acheter. Rozenn le BELLER, notaire et responsable du pôle immobilier auprès du Conseil supérieur du notariat, nous donne toutes les clés pour accéder à de nombreux conseils au cours de cette semaine.

Pourquoi avoir lancé cette Semaine de l'immobilier ?

Rozenn le BELLER : Avec cette semaine de l'immobilier qui se déroule du 30 septembre au 5 octobre, nous voulons inciter les particuliers à rencontrer leur notaire bien en amont de leur transaction. En effet : "Je veux vendre, je veux acheter, je n'attends pas d'avoir signé le compromis pour venir voir le notaire et régulariser mon acte d'acquisition qu'il sécurise".

Quelles questions acheteurs et vendeurs doivent-ils se poser par exemple ?

Rozenn le BELLER : En cas de vente, de nombreuses questions se posent. Par exemple : "savoir si je dois régler une taxe de plus-value ou encore comment je dois transmettre des garanties à l'acquéreur lorsque j'ai effectué des travaux". Si je fais l'acquisition d'un bien : "à combien s'élève mon enveloppe budgétaire tout en intégrant les charges de copropriété et les éventuels travaux de rénovation de l'immeuble". D'où l'importance de rencontrer son notaire en amont et l'idée de cette semaine de l'immobilier.

Comment les particuliers peuvent-ils mettre à profit cette semaine de l'immobilier ?

Rozenn le BELLER : Sur l'ensemble du territoire, les Français vont pouvoir bénéficier de consultations gratuites, assister à des conférences, disposer d'une évaluation en direct de leur bien immobilier… Sur le terrain, 23 régions de France participent à cette semaine de l'immobilier et les notaires vont en profiter pour divulguer les derniers prix de l'immobilier à l'échelle de leur département à l'occasion de conférences de presse.

Pouvez-vous nous donner le programme de cette semaine de l'immobilier ?

Rozenn le BELLER : Le mardi 1er octobre, un salon virtuel de l'immobilier a permis aux particuliers de poser leurs questions via une plateforme internet. Le jeudi 3 octobre, un colloque réunit professionnels et dirigeants politiques sur le thème "Immobilier, moteur de croissance pour l'économie et l'aménagement des territoires". À ce programme s'ajoutent de nombreuses consultations gratuites dans les chambres de notaires ou des émissions de radio durant lesquelles le public pourra poser des questions.

Pourquoi faut-il acheter dans le contexte actuel ?

Rozenn le BELLER : L'acquisition immobilière revêt une grande importance pour plusieurs raisons :
  • disposer d'un bien personnel pour anticiper le futur et éviter de payer un loyer tout au long de sa vie. Il vaut mieux que l'argent soit mis à profit pour rembourser un prêt et se constituer un capital au fil des mois avant d'être pleinement propriétaire ;
  • sécuriser l'avenir, comme le font actuellement de plus en plus de jeunes acquéreurs, qui voient aussi dans l'immobilier un moyen de prévoir leur retraite : "si je possède un logement, ma pension de retraite ne sera pas grevée par le prix d'une location".

Pour quelles raisons faut-il consulter son notaire avant d'acheter ?

Rozenn le BELLER : Des questions techniques et juridiques se posent forcément et le notaire peut alerter l'acquéreur sur les points à vérifier. Au plan du financement, le notaire fait aussi des préconisations pour que cet investissement conséquent puisse être remboursé dans de bonnes conditions. Sans oublier d'être très vigilant par rapport à la situation du bien qui doit pouvoir se revendre aisément. Et en cas de coup de coeur, il faut être raisonnable : le bien n'est-il pas trop atypique pour séduire d'autres acquéreurs ? Il faut mener une vraie réflexion sur l'opportunité d'acheter que le notaire vous permet de bien mener !
  •  Imprimer