Par Christophe Raffaillac, le 4 Octobre 2018 dans INTERVIEW DE NOTAIRES - Le notaire et l'immobilier

Dans le Sud-Ouest, il n'y a pas que la Gironde qui produit de grands crus immobiliers ! Le département des Landes profite de sa façade Atlantique pour cultiver un marché propice aux biens haut de gamme. Rencontre avec Violaine Herrera, négociatrice à l'étude Coyola, Capdeville & Dagnan à Capbreton et St-Vincent-de-Tyrosse, qui nous dévoile tout ce qui fait l'attrait de ce secteur prisé des acquéreurs.

Que peut-on dire de l'évolution des prix dans les Landes ?

Violaine Herrera : le marché montre quelques signes de tension, ce qui se traduit par une forte demande et peu de biens à la vente sur la côte landaise à Capbreton, Hossegor, Seignosse ou Ondres. Pour preuve, on constate une augmentation des prix et des délais de vente très courts depuis le premier semestre 2018, du fait de la rareté des produits.

Sur quel prix médian faut-il se baser pour acheter une maison ?

Violaine Herrera : sur ce secteur attractif, on trouve une grande variété de biens. On observe un prix médian sur Saint-Vincent-de-Tyrosse entre 200 000 et 250 000 € et sur Capbreton entre 400 000 et 450 000 €. Quant au marché d'Hossegor, particulièrement prisé, où les résidences secondaires représentent 60 % du parc immobilier, des villas de caractère de type basco landais des années 30 ou de belles contemporaines voient leur ticket d'entrée dépasser le million d'euros.

Comment procéder pour acheter un bien au juste prix ?

Violaine Herrera : les prix bougent régulièrement et les évaluations datant de 6 mois ne sont plus d'actualité sur ce marché tendu. D'où l'intérêt de s'adresser au notaire qui connaît bien le marché et s'appuie sur ses compétences en matière d'expertise immobilière. Par exemple, dans ce contexte plutôt spéculatif, une belle maison des années 2000 à Capbreton, de 150 m2 sur 1 200 m2 de terrain, s'est négociée 738 000 € alors qu'elle aurait probablement été affichée 600 000 € il y a 2 ans.

Sur quel budget faut-il se baser pour acheter un appartement sur la côte landaise ?

Violaine Herrera : on trouve bien sûr ce type de biens sur le marché. À titre d'exemple, nous disposons actuellement d'un appartement de 57 m2 dans le centre-ville de Capbreton pour un prix de 200 000€. Et en 2e ligne, un bien comparable de 44 m2 est affiché 275 000 €.

Et le budget pour acheter un terrain à bâtir ?

Violaine Herrera : avec le terrain à bâtir, il s'agit de produits toujours recherchés par les acquéreurs. Le prix varie, en fonction de la situation, de 200 à 600 €/m2.

Pourquoi le contexte immobilier reste-t-il favorable aux acquéreurs ?

Violaine Herrera : les acquéreurs profitent de taux d'intérêt attractifs, c'est le moment d'acheter ! Les biens au prix du marché partent dans une période comprise entre 1 et 2 mois. Attention cependant aux propriétaires qui s'enflamment et peuvent être tentés de surévaluer leur bien. Il  restera en vente plusieurs mois dans ce cas, même si la demande reste très soutenue. À titre d'exemple, il s'écoule de 3 à 4 mois entre la mise en vente et la signature du compromis. Quant aux vendeurs, ils profitent d'un marché dynamique, avec une demande supérieure à l'offre.

Pouvez-vous nous faire part d'une vente hors du commun qui s'est récemment conclue ?

Violaine Herrera :  pour une maison à Vieux-Boucau au prix net vendeur de 340 000 €, des acquéreurs étrangers se sont positionnés pour acheter sans avoir visité. Mais des clients parisiens, qui ont pris le temps d'effectuer une visite, ont finalement remporté la vente !
  •  Imprimer