Par Christophe Raffaillac, le 25 Octobre 2018 dans JE VEUX DES INFOS PRATIQUES - Je m'installe dans ma maison

Avec Halloween, certaines demeures se parent d'un décor d'épouvante pour effrayer gentiment petits… et grands. Faut-il y voir un lien avec les maisons qui ont la réputation d'être hantées ? Voilà un secret qui mérite d'être percé pour éviter certaines présences indésirables…

Bientôt Halloween et ses décorations, parfois cauchemardesques, qui nous rappellent la possible existence d'une présence paranormale dans nos maisons. Si cette tradition ne manque pas d'être fêtée dans les pays anglo-saxons où elle a trouvé son inspiration, Irlande, Grande-Bretagne, États-Unis… elle peine encore à se répandre dans nos contrées françaises. Un récent sondage réalisé par immonot nous apprend que seulement 7 % d'entre vous envisagent de décorer leur maison. Serait-ce un signe de réaction pour conjurer le mauvais sort qui pourrait s'abattre sur nos habitations… Pas impossible, car des exemples de maisons entourées d'étranges mystères planent autour de nous ! Halloween nous rappelle que la fiction rejoint parfois la réalité.

De la fiction Halloween…

Se transporter dans un univers horrifique avec des sorcières mal intentionnées, des toiles d'araignées en guise de décor ou encore des squelettes pour rappeler que chaque instant est compté… les scénarios les plus macabres ne manquent pas pour alimenter la légende Halloween. Témoignage de son passage, la fameuse Jack-o'-lantern, lanterne emblématique qui se voit confectionnée à partir de citrouilles.
Aujourd'hui, les enfants se déguisent avec des costumes effrayants à l'image des fantômes, des sorcières, des vampires… et sonnent aux portes en demandant des friandises. Quant aux grands, ils ne manquent pas d'imagination non plus, mais à condition de se retrouver à plusieurs. Quel courage pour ces grands enfants qui prennent du plaisir à faire peur :) À l'instar des habitants du village de Masgot, sur la commune de Fransèches (23), qui s'emploient à procurer des sensations fortes aux visiteurs. Au programme, la maison hantée avec ses 160 m² de frisson assurés et les habitants aux costumes les plus horrifiants, qui procurent des sensations fortes aux nombreux visiteurs.
 

Un peu d'histoire

Halloween est une fête folklorique originaire des îles Anglos-Celtes, célébrée dans la soirée du 31 octobre. Son nom est une contraction de l'anglais "All Hallows-Even" qui peut se traduire par "la veille de tous les saints". En dépit de son nom d'origine chrétienne et anglaise, la grande majorité des sources présentent Halloween comme un héritage de la fête païenne de Samain qui était célébrée au début de l'automne par les Celtes et constituait une sorte de fête du nouvel an.

À la réalité des maisons hantées…

Si les manifestations pour célébrer Halloween restent encore limitées, les participants y voient une occasion de prendre une bonne dose d'adrénaline. Eh oui, la maison hantée fait toujours recette parce que nous sommes tous habités par des souvenirs ou des interrogations sur le sujet. De nos peurs d'enfants, il reste bien des choses à élucider sur ces demeures où planent des légendes plus ou moins fantasmagoriques…
Une des plus célèbres concerne la maison d'Hempempont, à Villeneuve d'Ascq, où une famille y aurait perdu un jeune enfant dans des conditions étranges. Les propriétaires suivants n'y resteront, soi-disant, que peu de temps. Malédiction, fantôme, pendaison... Une maison maudite qu'un cambriolage maquillé en incendie fin 2014 a obligé de démolir en juin 2015. Et pourtant, le directeur de l'agence de déconstruction rapporte avoir grandi avec la rumeur disant que la maison était impossible à détruire, car les pelleteuses tombaient en panne ou se cassaient…



Sans présence de fantôme ?

Si les légendes de maisons hantées ne manquent pas, la présence de fantômes reste à vérifier comme le souligne Yves Lignon, spécialiste des phénomènes paranormaux. Pour cet expert, les maisons hantées existent, mais elles ne ressemblent en rien à celles que l'on peut voir dans les films d'horreur. Oui, des objets se déplacent. Oui, des bruits bizarres sont identifiés. Et pour cause, ces lieux ne seraient pas peuplés d'esprits malveillants mais plutôt d'occupants pouvant connaître quelques problèmes d'ordre psychologique…
Mais l'histoire ne dit pas si les personnes ont présenté ces signes après avoir fait des rencontres déroutantes !

SONDAGE IMMONOT

À la question : "Quitteriez-vous votre logement si vous sentiez une "présence" (portes qui claquent, murs qui craquent, courants d'air?) ?", les résultats nous indiquent vous semblez plutôt préoccupés par les maisons hantées. En effet, vous êtes 42 % à dire que vous pourriez partir et 20 % à déclarer être prêt à fuir. 36 % d'entre vous seulement resteraient dans les lieux !
  •  Imprimer