Par Christophe Raffaillac, le 13 Octobre 2017 dans JE M'INFORME SUR L'IMMOBILIER - L'indicateur immonot des prix

Des produits intéressants, des prix attractifs, de petites ristournes… autant de bonnes affaires que l'on peut encore faire dans l'immobilier ! Mais pour combien de temps ? Réponse avec immonot qui vous dévoile ses astuces pour saisir les opportunités du moment…

Pouvoir d'achat immobilier




Maisons : prix encore abordables en Champagne-Ardenne

Cette confrontation au niveau du prix des maisons se traduit par une pôle position de la Marne qui affiche le prix médian le plus élevé (160 000 €). Cette performance se retrouve aussi au niveau de l'évolution des prix qui ont augmenté de 9,8 % sur 12 mois. L'agglomération reimoise participe à cet envol avec un prix de 208 000 €. Les acquéreurs apprécient les services, le dynamisme économique et la qualité de vie qu'elle procure. Si l'Aube se classe en deuxième place, à 120 000 €, elle connaît une baisse des prix de 4 % sur 1 an au niveau des maisons. Rien d'alarmant car son marché troyen se caractérise toujours par sa belle santé. Les maisons se négocient 133 000 €, un prix médian plutôt stable depuis 12 mois.
À 109 000 €, les Ardennes ferment la marche de ce classement régional. Mais la demande semble nourrir  un marché qui a progressé de 4,5 % cette année. C'est une belle performance pour ce département dont la préfecture, Charleville-Mézières, offre un parc de maisons à 122 000 € en valeur médiane.



Appartements : hausses en vue !

Sans surprise, Reims nous réserve le prix le plus élevé au niveau des appartements, soit 1 960 €/m2. Soulignons que cette valeur médiane nous réserve de belles disparités, puisque le tarif peut atteindre les 3 000 €/m2 pour les biens offrant de belles prestations et profitant d'un bel emplacement. Pour des prix plus doux, il faut aller du côté de Châlons-en-Champagne où le tarif se situe à 1 080 €/m².
Une valeur médiane que l'on retrouve du côté de Troyes  et de Charleville-Mézières, où les prix atteignent respectivement 1 250 €/m² et 1 100 €/m². Soulignons la belle performance de la préfecture des Ardennes dont le prix des appartements progresse de 7,9 % en un an.  Le niveau de la demande s'intensifie au point que les biens se raréfient ! Certes, les prix accessibles et les conditions favorables pour emprunter participent à cette reprise de l'immobilier ardennais. Quant à Troyes, tous les signaux sont au vert pour que le marché immobilier renoue aussi avec le succès… une tendance qui est en train de se confirmer (+ 1,6 % sur 1 an).



Tendance du marché by immonot Par Bernard Thion

La Tendance immonot du marché se réfère à un panel de notaires pour prévoir l'évolution
du marché.
Découvrons les prévisions pour septembre et octobre.
« Dans les grandes villes, on note un déséquilibre entre la demande de biens et les propositions de vente.
 La tendance générale pour le prix des logements y demeure bien orientée. 25 % des correspondants (contre 9 % fin avril) considèrent ainsi que les hausses de prix vont se poursuivre à court terme. Dans les petites villes, ce phénomène est loin de se généraliser car 21 % des études (contre 11 % fin avril) prévoient une baisse des prix. Globalement, la tendance demeure légèrement positive.

« Marché immobilier en forme : plus de 60 % du panel de notaires prévoit un maintien de l'activité »

D'une façon générale, plus des deux tiers du panel de notaires pensent qu'il vaut mieux être vendeur qu'acheteur. Beaucoup redoutent, pour la fin 2017, une remontée des taux et la mise en place des nouvelles mesures prises par le gouvernement en matière de fiscalité immobilière.
La conjonction de ces deux facteurs pourrait avoir des effets particulièrement néfastes
sur les prix immobiliers.
Pour les logements, 69 % (contre 62 % auparavant) conseillent d'abord la vente.
Comme s'il y avait urgence à profiter des bonnes dispositions du marché immobilier…
Au niveau des terrains, 55 % des notaires préconisent de vendre avant d'en acheter un nouveau (contre 43 % en avril). »

Tendance immonot
pour septembre et octobre 2017

36h immo, le coin des bonnes affaires immobilières !

Avec les ventes interactives 36h immo, les notaires recourent à un système de transaction particulièrement innovant et performant.
Après avoir visité le bien, les acquéreurs potentiels font des offres de prix, comme pour des enchères dans une salle de vente, sur le site immonot.com.
Au terme de la période de vente de 36 heures, le meilleur offrant devient le nouveau détenteur du bien.
Cette vente 36h immo se prête tout à fait aux biens atypiques. Car vous allez fixer le prix au travers de vos propositions intégrant à chaque fois un nouveau pas d'enchères (+ 2 000 € par exemple). Peut-être votre budget ou la raison vous diront qu'il faut arrêter les enchères, ou de faire l'effort financier pour s'offrir le bien !

Voici les grandes étapes de 36h immo :

1. Je consulte tous les jours le site immonot.com et particulièrement
 la rubrique 36h immo.

2. Je contacte le notaire pour avoir des informations.

3. Je visite la maison. J'adore ! Je remplis un formulaire d'agrément

4. Au début des 36h immo, je me connecte sur le site immonot.com et je fais 1 offre, 2 offres, 3 offres… Je me suis fixé une limite.

5. Au terme des 36h immo, je remporte la vente. Pile-poil le budget
que je m'étais fixé !

6. Je signe chez le notaire. Ça y est, je suis propriétaire en moins de 80 jours !

 
  •  Imprimer