Par Christophe Raffaillac, le 12 Octobre 2017 dans JE M'INFORME SUR L'IMMOBILIER - L'indicateur immonot des prix

Des produits intéressants, des prix attractifs, de petites ristournes… autant de bonnes affaires que l'on peut encore faire dans l'immobilier ! Mais pour combien de temps ? Réponse avec immonot qui vous dévoile ses astuces pour saisir les opportunités du moment…

Votre pouvoir d'achat immobilier dans le Val de Loire




Maisons :
des conditions à saisir pour bien se loger

En tête de classement, on trouve le département d'Indre-et-Loire qui réclame un budget médian conséquent au niveau des maisons, il atteint 178 000 €. Un territoire où l'immobilier se porte bien puisque le prix a augmenté de 1,7 % en 1 an. L'agglomération de Tours participe largement à cette performance. Dans le Loiret, le prix se montre légèrement plus abordable, puisqu'il s'élève à 154 000 €. Mais la tendance s'avère orientée à la hausse avec + 2,7 % sur 12 mois. Plus accessible, le Loir-et-Cher ne réserve pas un marché immobilier aussi tendu. Le prix médian des maisons plafonne à 115 000 € dans un contexte légèrement baissier (- 2,5 % en 1 an). La préfecture, Blois, ne profite pas d'un bassin de population aussi important qu'Orléans et Tours.

Appartements :
des disparités à surveiller…

Le marché des appartements nous livre le même classement que celui des  maisons. En tête, Tours dépasse la barre des 2000 €/m2. Dans la périphérie de la ville, les niveaux de prix restent soutenus, puisque la valeur médiane se situe à 1 930 €/m². À l'instar d'Amboise qui compte parmi les villes les plus chères du département, aux alentours de 2 000 €/m² pour les appartements également.
Orléans affiche à peu près les mêmes caractéristiques avec un prix médian de 1 870 €/m² qui confirme la bonne santé économique de la métropole. L'agglomération bénéficie d'un bel essor qui profite aussi au marché immobilier affichant des tarifs assez élevés (prix médian de 1 740 €/m² pour les appartements). Dans le département, les écarts s'avèrent importants, puisque la ville de Pithiviers exige seulement 960 €/m² au niveau du marché des appartements.
Des prix plus accessibles qui caractérisent aussi le Loir-et-Cher. Si Blois se situe à 1 470 €/m², elle survole en termes de prix presque toutes les autres villes du Loir-et-Cher. À l'exception de Vendôme qui s'illustre avec un prix médian de 1 560 €/m² pour les appartements.
  •  Imprimer