Immonot, l'immobilier des notaires
Actualités - 18 March 2022

1000 € de plus pour changer sa chaudière
Ça chauffe pour le gaz et le fuel !

CR
Christophe Raffaillac

1000 € de plus pour changer sa chaudière - Ça chauffe pour le gaz et le fuel !

Fortement encouragés, les remplacements des chaudières gaz et fuel vont monter en régime. Pour accélérer la cadence, le gouvernement vient d'annoncer que le montant de "Ma prime rénov" va être relevé de 1 000 € pour remplacer son système de chauffage.

Face à l'urgence, tant en matière de respect de l'environnement que de dépendance énergétique, le gouvernement confirme sa volonté de diminuer drastiquement nos besoins en gaz et fuel. Pour inciter tous les Français à suivre le mouvement, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, confirme que les aides "Ma prime rénov" vont être relevées de 1 000 € à compter du 15 avril et jusqu'au 31 décembre 2022. Voilà une raison de plus qui conduit à équiper son logement d'un mode de chauffage plus vertueux !

Des aides revalorisées

De nombreux propriétaires vont apprécier cette revalorisation de 1 000 € pour installer un nouveau système de chauffage plus écologique. Accordée sous condition de ressources, "Ma prime rénov-bleu" permet aux ménages les plus modestes de bénéficier d'une aide de 10 000 € pour l'installation d'une pompe à chaleur géothermique ou solarothermique qui va ainsi passer à 11 000 €. S'ajoute le montant des Certificats d'économies d'énergie (CEE) qui se chiffre à environ 4 000 €, soit une enveloppe de 15000 € pour ces foyers. Une chaudière à granulés donne droit aux mêmes aides.
Cependant, les ménages plus aisés éligibles à "Ma prime rénov-rose" ne perçoivent que le CEE qui se chiffre à environ 2000 €. Souhaitons que ce relèvement de l'aide profite à un maximum de propriétaires…
En parallèle, les forfaits pour l'installation de nouvelles chaudières au gaz, qui s'élèvent à 1 000 € environ, seront arrêtés. Le but est "de ne plus inciter les ménages à rester dépendants du gaz", a précisé la ministre.

Les dispositifs de chauffage préconisés

Pami les solutions préconisées, figurent les pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques - y compris hybrides - et les chaudières biomasse. Avec les pompes à chaleur géothermiques, des capteurs enfouis dans le sol récupèrent les calories présentes sous terre, et elles sont ensuite transformées en chaleur puis diffusées dans le logement. Quant à la pompe à chaleur hybride, elle prélève les calories de l'air extérieur et les transmet au réseau de circulation d'eau, tout en profitant d'une chaudière à condensation en complément. Enfin, la chaudière biomasse fonctionne par combustion sauf qu'elle est alimentée à l'aide de bois ou autres résidus organiques au lieu du gaz ou du fuel.
Comme l'a indiqué la ministre Barbara Pompili lors de la présentation du plan de résilience de l'économie, ces mesures participent à contrer la flambée des prix de l'énergie.

Que pensez-vous de cet article ?


La rédaction vous recommande :