Publié le 25 July 2019  par Stéphanie Swiklinski dans Actualités

Avec la canicule, chacun rêve de pouvoir faire trempette. Si vous avez la chance d'avoir un jardin, avoir une piscine est alors possible et ... à vous les joies de la baignade ! Mais qu'en est-il quand on est en appartement ? Peut-on installer une piscine sur son balcon ?

Quel type de piscine ?

Oubliez d'ores et déjà la piscine enterrée et optez plutôt pour une piscine hors-sol comme un bassin gonflable auto-portant. La piscine hors sol gonflable ou auto-portée reste de loin la plus facile à installer et la plus économique. Elle se compose simplement de boudins remplis d'air ou d'eau. Elle ne comporte aucune structure rigide, sa tenue est le résultat de l'équilibre entre la pression de l'élément contenu dans les boudins et la pression de l'eau du bassin. Généralement peu profonde, elle est destinée plutôt aux familles avec des enfants. Quand la saison est finie, on la vide, on la dégonfle et on la range : facile ! Attention cependant car tous les balcons ne peuvent accueillir ce type de piscine. Il faut pouvoir disposer d'une certaine surface.

Des précautions à prendre

Avant de vous lancer dans un achat, il faudra évaluer la capacité de résistance du sol sur lequel vous allez poser votre bassin. Le risque est évidemment que le sol s'affaisse sous le poids et scénario catastrophe : le balcon s'écroule ! Pour les adeptes des calculs ... un mètre cube d'eau pesant une tonne + le poids des baigneurs = assurer la sécurité et la solidité.

Des autorisation à demander

Si vous êtes en maison individuelle, renseignez-vous auprès d'un architecte, bureau d'étude ou d'un expert en bâtiment pour vous assurer de la faisabilité de votre projet. Si vous êtes en appartement faisant partie d'une copropriété, ce sera encore plus compliqué. Il faudra voir avec votre syndic de copropriété pour qu'il contacte le constructeur de la résidence. Vous n'êtes en effet pas le seul lot à être concerné ; ceux de vos voisins le sont aussi. Si c'est techniquement réalisable, il vous faudra aussi l'autorisation de la copropriété, prise en assemblée générale. Avant de vous imaginer vous prélassant dans votre petit coin de paradis, lisez attentivement le réglement de copropriété !
  •  Imprimer