Publié le 24 May 2018  par Marie-christine Ménoire dans Actualités

Le 25 mai prochain, c'est la 19e édition de la fête des voisins. Pour que ce moment festif et convivial soit un parfait succès, rappel de quelques notions de base.

19 ans déjà et une fête qui dépasse nos frontières

Il y a 19 ans, Atanase Périfan improvise la toute première fête des voisins dans son immeuble, en les invitant à partager un apéritif dans sa cour d'immeuble. La 1re fête des voisins était née. S'ensuivra la création d'une association loi 1901 « Immeubles en Fête », avec pour objectif de lutter contre le repli sur soi et l'isolement social, en élargissant le dispositif sur l'ensemble du territoire français.
Depuis, le succès de ce rendez-vous annuel de printemps ne se dément pas. Bien au contraire. Après une première édition soutenue par 30 mairies et réunissant 500 000 voisins, la fête des voisins prend rapidement de l'ampleur pour devenir un rendez-vous citoyen incontournable en France et même dans le monde puisque 50 pays organisent maintenant cette manifestation.
Pour l'anecdote, pour sa 18e édition, le 19 mai 2017, la fête des voisins a rassemblé plus de 30 millions de participants dont 9 millions en France.

Quelques conseils pour une fête réussie

Pour que la fête soit réussie à tous les niveaux, vous devrez :
  • en parler autour de vous et vous faire aider. Si vous ne voulez pas vous retrouver seul à organiser la fête, parlez-en à vos voisins pour qu'ils vous aident dans l'organisation et les préparatifs. C'est déjà un bon moyen pour faire connaissance et se mettre dans l'ambiance de la fête. Ensuite, n'hésitez pas à faire votre publicité par le biais d'affichettes ou de flyers avec bulletin d'inscription, distribués dans votre quartier mais aussi dans les commerces ou à la mairie par exemple. Entre parenthèses, celle-ci pourra peut-être vous prêter des tables et des chaises ce qui vous évitera de déménager vos propres meubles ;
  • trouver le lieu idéal. Pour éviter une certaine gêne ambiante et que tout le monde soit à l'aise, prévoyez un endroit "neutre" comme les parties communes de l'immeuble (cour, entrée, hall, porche, jardin…) plutôt que dans l'appartement d'un des participants. Ce sera moins intimidant pour les gens qui ne connaissent pas grand monde dans l'immeuble. Si vous n'avez aucun lieu disponible dans l'immeuble, il est possible de faire cela sur le trottoir ou dans la rue. Attention cependant à respecter certaines règles de sécurité afin d'éviter les accidents et pensez à respecter les règles de voisinage (notamment concernant le bruit) pour les voisins récalcitrants qui ne voudraient pas se joindre à vous. Ce serait dommage de vous brouiller avec eux !
  • prendre toutes les mesures indispensables pour assurer la sécurité de tout le monde et respecter certaines obligations légales et réglementaires. Cependant, les réglementations variant selon les lieux, renseignez-vous auprès de votre mairie si vous souhaitez vous installer dans votre rue ou sur le trottoir le jour de votre fête des voisins, afin d'obtenir les autorisations nécessaires ;
  • soigner l'ambiance. C'est un des ingrédients indispensables à la réussite de la soirée. Musique, guirlandes lumineuses… laissez libre cours à votre inspiration du moment ;
  • respecter l'environnement et ne laisser aucune trace de votre passage. Ne laissez pas traîner les gobelets, emballages vides et autres déchets. Et faites le tri !
Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter une bonne fête des voisins !
  •  Imprimer