Changer De Banque, Ça Change La Vie ! - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Actualités - 20 October 2016

Changer de banque, ça change la vie !

CR
Christophe Raffaillac

Changer de banque, ça change la vie !

Fini le temps où les banquiers profitaient de l'ambiance feutrée de leurs bureaux… Avec le nouveau service de mobilité bancaire, issu de la loi Macron, ils vont devoir encore plus "mouiller la chemise" pour fidéliser les clients qui seront tentés de changer de guichet !

Changer de banque, beaucoup y ont pensé, mais peu l'ont fait ! Avec le mandat de mobilité bancaire, introduit par la loi Macron, les particuliers pourront automatiquement prévenir d'un changement de domiciliation bancaire leurs créanciers, ainsi que les émetteurs de prélèvements et virements (EDF, CAF, opérateur internet). Un dispositif qui devrait aider bien des usagers à mieux négocier avec leur banquier à compter du 6 février 2017.

Les rapports de force entre les banques traditionnelles et leurs clients pourraient donc bien changer. En effet, le faible taux de mobilité bancaire actuel laisse à penser que les consommateurs sont satisfaits de leur banque. Mais à y regarder de près, on peut supposer que beaucoup hésitent à quitter leur établissement pour éviter que cela ne leur coûte trop cher. Ne faut-il  pas y voir l'existence de pressions ou de difficultés…

Des barrières qui devraient sauter, car la loi sur la mobilité bancaire pousse à faire des infidélités à son banquier. C'est en effet le nouveau partenaire financier qui se chargera du changement de compte. Au point de "claquer la porte" et de mettre un terme à tout dialogue, puisque la nouvelle banque entrera en contact avec l’ancienne pour recueillir les informations relatives aux prélèvements en cours, aux virements et aux chèques non débités. Une procédure qui ne favorise pas la conciliation…

Quant au sort du compte bancaire, la nouvelle banque pourra être mandatée pour demander le transfert du solde créditeur à la date voulue par le client. Ce dernier sera en outre informé des opérations (virements, prélèvements, chèques) qui se présenteront sur le compte clos, pendant 13 mois.
Mais la rupture ne sera pas définitivement consommée entre le client et son ancienne banque. Le nouveau dispositif de mobilité bancaire ne change rien au transfert des produits d’épargne (Livret A, assurance-vie, PEA) ou à la domiciliation obligatoire des revenus en cas de crédit immobilier. Peut-être cela fera l'objet d'une ordonnance pour mettre un terme à toute liaison avec son ex banque !

CR