Travaux : L'artisan Qu'il Vous Faut - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Je réalise des travaux - 22 Novembre 2016

Travaux : l'artisan qu'il vous faut


Travaux : l'artisan qu'il vous faut

La réussite de vos travaux passe par le choix du bon artisan. Mais comment trouver la perle rare ? Quelles questions se poser pour faire le bon choix et être sûr que votre logement soit une vraie "maison du bonheur" (pas comme dans le film du même nom !) ?

Il aura une solide réputation

Vous avez un projet de rénovation, mais vous ne savez pas trop vers qui vous tourner. Comme dans bien d'autres domaines, le bouche à oreille ou les recommandations d'un parent ou d'un ami vous permettront de faire une première sélection. Une fois ce premier "tri" effectué, à vous de juger sur le "tas" en vous rendant sur des chantiers en cours ou finalisés. Vous pourrez ainsi visualiser la qualité du travail et en discuter avec les personnes ayant fait réaliser les travaux (l'artisan a-t-il respecté les délais ? A-t-il fallu le relancer ? Est-il à l'écoute de ses clients ?). 

Ensuite, à vous d'approfondir un peu plus en vous renseignant sur l'ancienneté de l'entreprise, sa solidité financière... Pensez aussi à vérifier que l'artisan est bien inscrit au répertoire des métiers et qu'il a bien souscrit toutes les assurances obligatoires (responsabilité civile professionnelle, garantie décennale...). Pour vous aider à collecter toutes ces informations, vous pouvez consulter le site societe.com, la chambre des métiers de votre région ou la Fédération française du bâtiment.


Pourquoi faire appel à un artisan ?
Même si vous êtes plutôt du genre bricoleur et n'avez pas peur des (gros) travaux, il est préférable de recourir aux services d'un artisan du bâtiment car :

  •  il a reçu une formation adaptée et il est qualifié pour exercer un métier précis dont il connaît tous les aspects (plomberie, électricité, charpente...)
  •  il a la réputation de réaliser des prestations de qualité, aux références vérifiables
  •  il est un professionnel de proximité, qui a une parfaite connaissance des savoir-faire locaux
  •  il sera à votre écoute et pourra vous conseiller aussi bien sur les aspects techniques, les démarches administratives que les aides financières. Un artisan du bâtiment adapte les travaux à réaliser en fonction de vos priorités, de vos besoins, de votre budget...
  •  il a l'obligation de souscrire une assurance décennale qui le rend responsable, pendant 10 ans, des dommages pouvant survenir suite aux travaux effectués
  •  il a la possibilité de vous recommander des artisans fiables dans d'autres corps de métier pour effectuer les autres travaux nécessaires, mais qui ne sont pas de sa compétence.    

Il établira des devis clairs et détaillés

Le devis et la façon dont il est rédigé vous en diront beaucoup sur l'artisan. C'est en quelque sorte le "reflet" de sa façon de travailler. Ce document doit faire apparaître, pour chaque intervention nécessaire, le montant des fournitures et le coût de la main d'œuvre séparés pour chaque sous-partie. Les montants hors taxe et TTC doivent apparaître clairement. En résumé, le devis doit pouvoir être compréhensible par tout le monde, sans avoir fait des études comptables. Et n'hésitez pas à comparer les devis avant de prendre une décision définitive. Certes, cela peut vous paraître fastidieux mais, à la fin du compte, vous serez content de l'avoir fait.

Conseil
Évitez de confier votre chantier à un artisan "touche-à-tout" ! Il est, en effet, difficile d'être qualifié dans tous les corps de métier et de maîtriser toutes les techniques. Il est préférable de recourir à une entreprise dite "tous corps d'état" (qui déléguera le chantier à des artisans sous-traitants compétents dans différents corps de métier et qui coordonnera leurs interventions). Vous pouvez également demander l'intervention d'un courtier en travaux. Il sera votre seul interlocuteur et c'est lui qui se chargera de sélectionner les artisans, de négocier les devis et de suivre l'évolution du chantier.

Il sera qualifié

Les labels et autres certifications sont autant de garanties du sérieux et de la qualité du travail de l'artisan. Si vous cherchez un artisan compétent, plusieurs labels pourront vous conforter dans votre choix. Par exemple :

  • le label AB5. Il vous assurera notamment que l'artisan (quel que soit le corps de métier), s'engage à toujours donner suite dès votre premier contact, à respecter les délais indiqués et l'ensemble des clauses du devis, à vérifier la satisfaction du client après la réalisation des travaux...
  • le label éco-artisan®. Comme son nom l'indique, il vous assurera de l'éco-responsabilité de l'artisan. Créée par la CAPEB, la marque ECO Artisan® vise à différencier et valoriser les artisans qui sont capables de répondre aux enjeux de la rénovation énergétique. Elle est attribuée, par un organisme indépendant, aux professionnels présentant des compétences particulières en matière de rénovation thermique.

Chaque profession du bâtiment peut avoir sa "qualification" propre en relation avec sa spécialité (Qualifelec pour l'électricité, Qualit'enr pour tout ce qui concerne les énergies renouvelables...).

  • le label RGE (Reconnu garant de l'environnement). Cette mention s'adresse aux artisans et entreprises du bâtiment, spécialisés dans les travaux d'efficacité énergétique en rénovation et l'installation d'équipements utilisant des énergies renouvelables. Le recours a un artisan RGE est une des conditions pour bénéficier du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) ou demander un Éco-PTZ.

Artisan ou maître artisan
Vous pourrez être amené à rencontrer ces deux expressions au détour de vos recherches. Mais quelle est la différence ? La qualité d'artisan est attribuée par la Chambre de Métiers et de l'Artisanat aux chefs d'entreprise lorsqu'ils possèdent soit un CAP, soit un BEP, soit un diplôme homologué de niveau équivalent, soit lorsqu'ils justifient de trois années d'immatriculation dans le métier. Le titre de maître artisan est la plus haute distinction dans l'artisanat. Elle est attribuée :

  • aux chefs d'entreprise titulaires d'un diplôme de niveau au moins équivalent au Brevet de Maîtrise dans le métier exercé ou un métier connexe, après 2 ans de pratique professionnelle et justifiant de connaissances en gestion et en psychopédagogie équivalentes aux modules du Brevet de Maîtrise.
  • aux chefs d'entreprises immatriculées au Répertoire des Métiers depuis au moins 10 ans, justifiant, à défaut de diplôme, d'un savoir-faire reconnu au titre de la promotion de l'artisanat ou de leur participation aux actions de formation.


La rédaction vous recommande :