Immonot, l'immobilier des notaires
Actualités - 24 March 2023

LMNP
Comment faire votre déclaration en ligne ?

CR
Christophe Raffaillac

LMNP - Comment faire votre déclaration en ligne ?

Les dates de la déclaration d'impôts 2023 ne doivent pas faire d'ombre aux échéances qui concernent les revenus des locations meublées. En effet, l'activité de loueur en meublé non professionnel (LMNP) vous accorde jusqu'au 18 mai pour télédéclarer vos revenus locatifs.

Avec l'essor des locations meublés, les loueurs doivent aussi élargir leurs connaissances en matière de fiscalité afin de déclarer les bons chiffres dans les bonnes cases. Des informations à collecter et vérifier avant de valider sa déclaration. Pour y arriver, le site decla.fr accompagne tous les particuliers concernés. Découvrons les règles à respecter pour reporter ses revenus à l'administration fiscale.

Dates à respecter

En mai "fais ce qu'il te plaît" mais pense à déclarer les revenus de ton meublé ! Une maxime qui correspond bien au calendrier à respecter par le loueur avec comme date clé le 18 mai pour la télédéclaration.
En effet, celle-ci vaut pour les personnes profitant du statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) qui déclarent leurs revenus au régime Réel Simplifié. Il s'agit par conséquent de transmettre les informations au centre des impôts des entreprises auquel le bien est rattaché. Précision importante concernant les adeptes du "print", les propriétaires sont "sous les ordres du fisc" pour adresser leur déclaration papier jusqu'au 3 mai 2023 seulement.
En revanche, les loueurs qui préfèrent opter pour le régime du Micro BIC reportent les sommes perçues avec leur meublé en même temps qu'ils effectuent leur déclaration de revenus.

Revenus à déclarer

Les revenus issus de la location de meublés s'apparentent à des bénéfices industriels et commerciaux. Cependant, pour être considéré comme loueur non professionnel, il faut que l'une des 2 conditions cumulatives suivantes soit remplie :

  • Les recettes annuelles tirées de cette activité par l'ensemble des membres du foyer fiscal n'excèdent pas 23 000 € ;
  • Les recettes (les loyers des meublés) restent inférieures au montant total des autres revenus d'activité du foyer fiscal (salaires, autres BIC : Bénéfices industriels et commerciaux...).
Précisons que les déficits issus d'une location meublée non professionnelle peuvent être reportés pendant 10 ans.

Les montants à défiscaliser

Avec le statut de loueur en meublé non professionnel, les revenus locatifs profitent d'avantages conséquents. Si les recettes annuelles perçues en 2022 ne dépassent pas 72 600 €, le régime micro-BIC (micro-entreprise) peut s'appliquer. Il autorise un abattement forfaitaire de 50 % sur le bénéfice imposable. Notons que les charges ne peuvent pas être déduites.
Conditionné au même plafond de revenus (72 600 €), le régime dit de bénéfice réel consiste à déduire des loyers du meublé certaines charges supportées dans l'intérêt de l'activité, comme l'amortissement du prix d'achat du bien (logement et meubles). En cas de déficit (plus de charges que de loyers), il peut être déduit des revenus de location meublée non professionnelle  de la même année et des 10 années suivantes.

Que pensez-vous de cet article ?


La rédaction vous recommande :

Newsletter immonot