Publié le 14 novembre 2017  par Marie-christine Ménoire dans Actualités

Les fêtes de fin d'année approchent avec, comme tous les ans, le traditionnel défilé du facteur, des pompiers, de votre gardien d'immeuble, des éboueurs…
Les étrennes et la vente de calendriers qui vont avec font partie des traditions. Mais y a-t-il une réglementation les concernant et comment éviter les arnaques et autres soucis ?

Dring ! Bonjour c'est les pompiers pour le calendrier ! Toc Toc c'est le facteur… encore pour le calendrier… Le défilé ne fait que commencer, ça sent la fin d'année et les fêtes de Noël. C'est un passage obligé entre les calendriers et la petite enveloppe pour les étrennes de la nounou de vos enfants, de votre femme de ménage ou de la gardienne d'immeuble.
Obligé, pas tant que ça, car rien ni personne ne vous contraint à acheter le fameux calendrier avec les chatons dont vous ne savez quoi faire ni où l'accrocher ou à aider une association par votre modeste obole (par exemple, une association pour des œuvres sociales des sapeurs-pompiers…).
Les étrennes sont en fait une simple tradition. C'est un geste symbolique permettant de remercier les personnes qui vous facilitent la vie au quotidien ou dont vous pouvez avoir besoin un jour.

ça ne date pas d'hier…

La tradition des étrennes remonterait à l'époque romaine où, pour honorer la déesse de la santé Strena et fêter la nouvelle année, il était coutume d'offrir un présent à ses proches et à l'empereur.

Mais attention aux arnaques. Tous les ans, de faux facteurs, éboueurs ou agents EDF profitent de cette période de l'année pour se faire ouvrir les portes, notamment des personnes âgées et vulnérables.
Pour limiter les risques, voici quelques astuces (pouvant êtes utiles même en dehors de la période des étrennes) :
  • Demandez à voir la carte professionnelle de la personne qui vient vous démarcher. Même si elle a un uniforme. C'est bien connu, l'habit ne fait pas le moine
  • Sous aucun prétexte ne laissez cette personne entrer chez vous. Surtout si vous êtes seul. Quitte à paraître peu accueillant, faites-la patienter sur le palier le temps d'aller chercher la monnaie. Cela évitera qu'elle repère ou vous dérobe de l'argent ou des objets de valeur ou encore n'en profite pour repérer les lieux.

Ce n’est pas partout pareil

Il faut savoir que dans certaines villes, la vente de calendriers en porte à porte est interdite. C'est le cas, par exemple, à Paris pour tous les agents municipaux, les éboueurs, les égoutiers… Seuls les facteurs y sont autorisés.
  •  Imprimer