Publié le 05 juillet 2017  par Stéphanie Swiklinski dans Actualités

Quand on est étudiant, il est parfois plus difficile de trouver à se loger que d''avoir ses examens. Que la course contre la montre commence !

La solution la plus économique

Les résidences universitaires, gérées par le Crous, sont réservées en priorité aux étudiants disposant de peu de revenus. Les chambres sont petites et il y a des règles de vie à respecter (pas de bruit après 22 heures par exemple). Attention : il y a peu de places ! La plupart des étudiants devront donc se loger dans le parc privé.

Les solutions dangereuses

Soyez vigilant avec les fausses annonces postées sur internet, qui cachent souvent des escroqueries. Au cours de vos recherches, on peut également vous proposer des listes de logements avec les coordonnées des propriétaires, moyennant rémunération. Ces vendeurs de listes ne font en aucun cas visiter les appartements et vous pouvez vous retrouver avec des appartements déjà loués ou dans un état pitoyable. Pour information, c'est totalement illégal !

Les solutions à éviter

Quand vous visitez un appartement qui vous plaît (et que l'on est pris par le temps surtout), l'agence immobilière peut vous proposer de le "réserver", moyennant un chèque. Vous êtes alors censé passer en priorité. À la signature du bail, le chèque vous sera restitué et en cas de désistement, l'agence encaisse le chèque comme dédommagement. Encore une fois, il s'agit d'une pratique illégale ! Alors ne vous laissez pas intimider.

Ce que l'on ne peut vous demander

Attention également aux abus, concernant les pièces que l'on peut vous demander pour la conclusion du bail d'habitation.

Ce que votre propriétaire-bailleur peut vous demander :
  • Une photocopie de votre pièce d'identité (Carte Nationale d'Identité, passeport ou carte de séjour),
  • Vos trois derniers bulletins de salaire ou ceux de votre garant si vous n'êtes pas salarié,
  • Un justificatif de domicile pour le garant,
  • Votre dernier avis d'imposition ou celui de votre garant,
  • Votre carte d'étudiant ou votre certificat de scolarité (si vous êtes étudiant),
  • Une photocopie de la pièce d'identité de votre garant,
  • Un contrat de travail (si vous êtes aussi salarié) ou une attestation de votre employeur,
  • Votre RIB (Relevé d'Identité Bancaire) ou celui de votre garant,
  • Les quittances de loyers de votre précédente location, accompagnées d'une facture EDF afin de vérifier que les adresses concordent.
Ce qu'on ne peut vous demander, ce qui touche à la vie privée :
  • Une photographie d'identité (hormis celle figurant sur votre justificatif d'identité),
  • Votre carte d'assuré social,
  • Un extrait de casier judiciaire,
  • Un jugement de divorce,
  • Un contrat de mariage ou un certificat de concubinage,
  • Un dossier médical personnel,
  • Des documents bancaires ou des justificatifs de situation financière.
  •  Imprimer