Par Liorah Benamou, le 21 Juin 2017 dans JE RÉNOVE - Je réalise des travaux

La qualité de l'habitat passe par son isolation thermique. Pour atteindre un niveau de performance élevé, les logements anciens sont de plus en plus associés à des travaux de rénovation. La première action à envisager concerne le remplacement des menuiseries. Ce choix permet à la fois de réaliser des économies d'énergie et de bénéficier, dans le même temps, d'une réduction d'impôt.
 

La rénovation des bâtis est devenue courante ces dernières années. L'amélioration du confort intérieur en est la clé, aidée en cela par l'évolution rapide des matériaux. Dans cette recherche de performance thermique, les menuiseries occupent une place de choix. Exit donc le simple vitrage. Désormais, les portes et les fenêtres s'équipent de verres renforcés, portés par des châssis déclinés dans des matières plurielles. Outre la baisse de la dépense énergétique, ces travaux ont un autre atout : ils donnent droit à des avantages fiscaux. Une solution incitative qui permet de diminuer le montant de l'investissement.

Les menuiseries associées aux performances

La qualité thermique est étroitement liée au choix de la menuiserie. Deux éléments sont indissociables : le châssis et le verre. Ce dernier a évolué du simple au double voire au triple vitrage. Les encadrements se déclinent en trois matériaux principaux : le bois, l'aluminium et le PVC. Ce dernier est le plus courant. Il est aussi le moins cher avec une efficacité thermique de bonne facture. L'alu est également de plus en plus présent dans les logements grâce à l'amélioration des profilés. Il est notamment privilégié pour les baies coulissantes et de grande largeur du fait de sa forte résistance à la déformation. Enfin, le bois reste un classique. S'il revient progressivement dans les habitats, il a la contrainte de son entretien sur le long terme. Le choix est à réaliser suivant vos préférences, mais aussi en fonction de l'exposition de la façade et de la région d'habitation. Sur une ouverture plein nord, il sera recommandé un triple vitrage pour renforcer l'isolation. Deux indicateurs déterminent la qualité de chaque menuiserie. L'indice Ug précise le niveau thermique de la vitre. Le Uw concerne l'ensemble de la fenêtre ou porte. Plus ils sont bas et plus la performance est élevée.

Des travaux à combiner avec l’amélioration acoustique

Profitez de vos travaux d'isolation pour offrir à votre intérieur le silence. Le niveau de performance thermique se combine facilement à l'amélioration de la qualité acoustique. Si vous habitez à proximité d'une rue passante, regardez l'indice d'affaiblissement phonique de vos futures menuiseries. Le double vitrage est efficace en ce sens. Avec une épaisseur plus importante que les solutions standards, il assure l'atténuation de tous les bruits. Pour de bons résultats, optez par exemple pour un vitrage en 4/10/10. Les chiffres correspondent à l'épaisseur en mm du verre intérieur, à l'espace intercalaire et au verre extérieur.

Les portes d'entrée, nouvelles sources d'économie d'énergie

Souvent oubliées, les portes d'entrée représentent pourtant des sources importantes de déperdition. Les modèles ont fortement évolué pour proposer des performances de haut niveau. Elles révèlent également des formes originales, en harmonie avec les architectures extérieures. Le bois et l'aluminium sont les matériaux les plus fréquemment utilisés. Ils offrent à la fois une excellente isolation et une résistance renforcée pour assurer la sécurité du logement. Depuis quelques années, un autre style s'impose : les portes à large vitrage. Celles-ci affichent des performances aussi élevées que les versions pleines, tout en offrant un apport de lumière à l'intérieur beaucoup plus conséquent. Le vitrage retardateur d'effraction garantit la protection du bien. Pour faire le bon choix, regardez la valeur Ud. Il s'agit du coefficient thermique dédié aux portes d'entrée. Comme pour les baies et les fenêtres, plus l'indice est bas, plus le niveau d'isolation est important.

À NOTER

Associez le design de votre porte d'entrée à vos autres ouvertures et à vos extérieurs. Les fabricants sont nombreux à proposer des lignes complètes comprenant portes de garage, portails et éléments de clôture.

Le CITE pour des réductions sur la feuille d'impôt

Au-delà des économies à envisager sur la facture énergétique, le changement des menuiseries à un autre atout. Les modèles performants permettent de bénéficier du CITE, le crédit d'impôt transition énergétique. En vigueur jusqu'au 31 décembre 2017, il ouvre droit à une réduction fiscale équivalant à 30 % du prix réglé, hors frais de pose. Lorsque le montant dépasse l'impôt dû, l'excédent vous est remboursé.
Le CITE est accordé pour des chantiers réalisés dans l'habitation principale achevée depuis plus de deux ans, sans condition de ressources. Il peut également être associé à l'éco-prêt à taux zéro. En revanche, les travaux, comme l'achat des menuiseries, doivent impérativement être confiés à un professionnel disposant de la mention RGE (reconnu garant de l'environnement). Les dépenses sont, quant à elles, plafonnées sur un an à 8 000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple, majorés de 400 euros par personne à charge.

À SAVOIR

L'accès au CITE n'est pas limité aux seules menuiseries. Il concerne, entre autres, les travaux d'isolation des murs, les équipements de régulation du chauffage ou la pose d'une chaudière à haute performance énergétique, à confier à un professionnel RGE.

Des économies supplémentaires avec la Prime Énergie

Moins connue, la Prime Énergie doit aussi faire partie de votre projet ! Elle permet d'accéder au versement de sommes complémentaires pour financer vos menuiseries. Le montant dépend de l'estimation de l'énergie qui sera économisée grâce à la réalisation des travaux. Cette Prime Énergie est à demander auprès des acteurs traditionnels du secteur de l'énergie tels que Engie, ou auprès de grandes enseignes comme Leclerc, Carrefour ou Castorama. La restitution peut se faire de plusieurs façons, par le versement d'un chèque, la remise d'un bon de réduction ou d'un bon d'achat. Le dossier doit être monté avant la validation du devis. Son traitement varie, suivant l'interlocuteur choisi, de moins d'un mois à plus de 6 mois. Sa demande est dans tous les cas l'opportunité de réduire un peu plus l'investissement financier consenti pour améliorer le confort de votre logement.
 
  •  Imprimer