Par Marie-christine Ménoire, le 21 Septembre 2017 dans INTERVIEW DE PERSONNALITES - People

Corinne Touzet est connue pour son rôle d'Isabelle Florent dans la série «Une femme d'honneur». Mais sa carrière a plus d'une facette et ne se limite pas à cette série à succès. Femme de théâtre, de cinéma, productrice, Corinne Touzet s'implique également dans de nombreuses associations. Elle nous confie ses impressions sur la profession de notaire et nous ouvre les portes de son intérieur.

Que nous réservez-vous comme surprises cette année ?

Mon actualité du moment c'est la production d'un nouveau spectacle «Voyage en Ascenseur», une pièce de Sophie Forte où je tiens également un des rôles principaux. La mise en scène est de Anne Bourgeois. Il s'agit d'une comédie grinçante, drôle et intelligente, due à une situation ubuesque que nous avons tous redoutée : être enfermé dans un ascenseur pendant des heures avec « un » ou « des » inconnu(s). En l'occurrence, l'homme de ménage de la société où travaille le mari de mon personnage. Cette pièce est un prétexte pour parler de la peur de l'autre et de la méconnaissance de soi, de la tolérance. Un sujet totalement d'actualité. J'ai également un grand projet : réaliser mon premier long métrage. Je suis actuellement à la recherche du financement.



Votre carrière vous prend beaucoup de temps. Vous en laisse-t-elle assez pour profiter de votre logement ?

Malheureusement de moins en moins.  Mais je fais tout pour, car mon logement, comme vous dites, a toujours été depuis très jeune mon refuge, ma tanière. Je suis une personne très casanière et un peu « sauvage ».

Avez-vous fait le choix de vivre plutôt en maison ou en appartement ? Pour quelles raisons ?

J'ai vécu plus de 20 ans en maison et suis maintenant, à cause du théâtre, entre un appartement parisien et ma tanière. Mais la ville, ses bruits, sa violence, ses embouteillages et sa pollution  me sont très difficiles à supporter. J'ai un refuge dans le midi qui est salvateur où je me reconstruis, me régénère. Dès que mon métier m'en laisse la possibilité, je m'y rends pour y jardiner, y rêver et lire tout ce que je n'ai pas pu lire pendant l'année... Mon seul et principal regret : ne pas y aller assez souvent à mon goût.

Côté déco, préférez-vous une ambiance plutôt colorée ou qui fait place à la sobriété ?

Sans hésitation pour moi : c'est coloré. Cent fois « Oui » pour la couleur !!!!!. Habitant dans le sud, j'ai une prédilection pour les couleurs chaudes, ensoleillées et lumineuses. Il y a chez moi beaucoup de jaune, d'oranger mais aussi de bleu. Étant d'origine italienne, pays où je vais souvent, j'adore les couleurs. Pour moi, elles symbolisent la vie.

Après un repos bien mérité, vous envisagez des vacances dans une villa en bord de mer, un chalet à la montagne ou bien une belle demeure à la campagne ?

La mer, la mer et encore et toujours la mer !!!  Son odeur n'a pas de prix. Elle est pour moi le meilleur médicament du monde. J'adore nager et je ne peux vivre sans. C'est la plus belle recompense après une belle année de travail.

Enfin, que pensez-vous des notaires, qui nous accompagnent jusqu'à la signature pour être propriétaire ?

Le notaire est un peu le confident et l'ami des familles. Il connaît la vie de ses clients, avec ses aléas, ses peines, ses joies, ses difficultés… Choisir un notaire est important. Ce doit donc être une personne de confiance, avec qui on se sent bien, à qui on peut tout dire, tout confier, comme on le ferait avec un ami. Pour entretenir cette relation privilégiée, il faut le garder le plus longtemps possible. En changer souvent n'est pas une bonne idée. Être notaire n'est pas un métier facile. Cela peut être très fastidieux avec toute cette "paperasse" de plus en plus importante qui nous étouffe. Mais c'est un métier très rare, je trouve. Ce qui l'oblige à devoir, quelquefois, gérer des problèmes très délicats en fonction des familles. Je pense que la plupart  des gens ne soupçonnent pas les histoires de vie qu'ils peuvent rencontrer.

Pour plus d'informations sur les actualités de Corinne Touzet et dialoguer avec elle : www.corinne-touzet.com

Propos recueillis par MC Ménoire - 07/17
  •  Imprimer