Publié le 27 August 2019  par Stéphanie Swiklinski dans Actualités

En période de sécheresse, la préfecture de votre département peut vous imposer des restrictions d'eau. Pour préserver nos ressources, il faut adapter notre vie quotidienne. Aurez-vous le droit d'arroser votre jardin en rentrant de vacances ou laver votre voiture ?

Il existe en effet 4 niveaux de vigilance en période de sécheresse. En fonction du niveau, vous devrez adapter l'utilisation quotidienne de l'eau.

NIVEAU 1 VIGILANCE : on incite les usagers à économiser l'eau eu égard à la situation de sécheresse.
NIVEAU 2 ALERTE : l'utilisation d'eau à des fins agricoles peut être restreinte et même interdite certains jours. L'arrosage des jardins ou le lavage de votre voiture peuvent être autorisés, mais seulement à certaines heures de la journée.
NIVEAU 3 ALERTE RENFORCÉE : les restrictions d'utilisation de l'eau sont renforcées.
NIVEAU 4 CRISE : une interdiction totale des prélèvements non prioritaires peut être prescrite. On privilégie alors les besoins immédiats en eau potable.

C'est le préfet du département qui va prendre un arrêté, pour éviter les risques de pénurie en eau à cause de la sécheresse. Les mesures sont proportionnées et adaptées aux différents usages. Elles sont prescrites pour une durée limitée et pourront être renouvelées si la situation l'exige. Avant de remplir votre piscine ou irriguer vos cultures, renseignez-vous pour savoir si votre commune est concernée par des restrictions en eau. 85 départements sont concernés en ce moment.


En cas de non respect de ces restrictions, vous pourriez être puni d'une amende de 5e classe soit 1 500 euros !
  •  Imprimer