Publié le 23 octobre 2017  par Marie-christine Ménoire dans Actualités

Contrairement à l'annonce faite il y a quelques semaines, les portes et fenêtres continueront à bénéficier du Crédit d'impôt transition énergétique (CITE) en 2018.
 

L'annonce avait déclenché une onde de choc : dans le cadre du projet de budget 2018, le taux du crédit d'impôt applicable aux fenêtres, volets isolants et portes devait passer de 30 % à 15 % à compter du 27 septembre 2017 jusqu'au 27 mars 2018 inclus. Puis, à compter du 28 mars 2018, ces équipements ne devaient plus être éligibles au crédit d'impôt.
Face aux protestations des professionnels du bâtiment, l'Assemblée nationale a finalement revu sa copie et  reporté la fin du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) pour le changement des portes d'entrée, fenêtres et volets isolants.
«Cette entrée en vigueur au 27 septembre 2017, vertueuse sur le plan budgétaire et environnemental, a soulevé des incompréhensions de la part des contribuables comme des professionnels», reconnaît le gouvernement. C'est pourquoi il a prévu de «proroger l'application du CITE pour l'année 2018, tout en réexaminant les mesures visant à en améliorer son efficience à la lumière des réflexions engagées».
À l'heure actuelle, les détails de cette mesure ne sont pas encore finalisés.
Mais ce qui est certain c'est que, si le projet de loi de finances est voté en l'état, le CITE est amené à disparaître à l'horizon 2019 pour être remplacé par une prime versée à l'achèvement des travaux.
 
  •  Imprimer