Publié le 15 September 2017  par Stéphanie Swiklinski dans Actualités

Le chanteur Enrico Macias pourrait voir sa maison de St Tropez saisie, après que le tribunal correctionnel de Paris l'ait débouté dans l'affaire "Landsbanki Luxembourg".

Les faits sont les suivants : Il était en effet reproché à ladite banque, filiale d'une banque islandaise, d'avoir escroqué une centaine de personnes en France, dont Enrico Macias, en leur faisant hypothéquer leur bien immobilier. La contrepartie était la suivante : le versement d'un crédit, versé en partie en liquide et en partie sous la forme de placements financiers. C'est comme cela que notre chanteur national a hypothéqué sa maison ! La Landsbanki Luxembourg ayant fait faillite, il a donc fallu recouvrer les créances... en vendant les biens hypothéqués ! Le Tribunal a autorisé les liquidateurs de la banque "à vendre si besoin" les biens hypothéqués, dont la villa d'Enrico (le liquidateur lui réclame tout de même 35 millions d'euros). Le tribunal a d'ailleurs estimé "que les parties civiles avaient nécessairement conscience de l'existence d'un risque en souscrivant ces prêts litigieux".
La morale de l'histoire est qu'il ne faut pas emprunter de l'argent à n'importe qui !
  •  Imprimer