Publié le 08 février 2016  par Christophe Raffaillac dans Actualités

Les courtiers ont la cote. Près d'un français sur 2 envisage de passer par un courtier dans le cadre d'un projet immobilier selon un sondage Immonot*.

Le courtier est un intermédiaire expert de plus en plus sollicité. Une fois trouvée la maison de vos rêves, deux solutions : soit vous démarchez vous-même une à une les banques, soit vous poussez la porte d'un courtier en immobilier.

Quel est son job ?

Il décroche votre prêt immobilier, si possible au meilleur taux, pour financer votre bien. Comment ? En faisant jouer la concurrence.

Pourquoi faire appel à un courtier ?

  • Pour gagner du temps : il négocie  pour vous des conditions attractives : taux, délégation d’assurance, montage financier, baisse ou suppression des pénalités de remboursement anticipé… Il trouve LA BONNE SOLUTION de financement qui porte à la fois sur la durée et le type de prêt !
  • Pour faire des économies... Il négocie le taux du crédit, l'assurance-emprunteur...
  • Pour être accompagné dans les démarches... Pour cela, mieux vaut s'adresser à un courtier « physique ». Il va vous aider à monter et ficeler votre dossier ! Vous avez un interlocuteur qui s'occupe de tout !

Taux de crédit : la fête continue en 2016

Les taux de crédit sont  tombés de 2,20 % en décembre 2015 à 2,15 % en janvier 2016. Les emprunteurs ont tout intérêt à renégocier à des conditions plus favorables. Là encore, le courtier peut vous aider. Il maîtrise la politique commerciale des banques et a toutes les cartes en main pour vous décrocher les taux les plus attractifs.

L'inconvénient de passer par un courtier ?

Hélas il y en a un ! C'est souvent l'obligation de devoir changer de banque ! On n'a rien sans rien...

À savoir : vous ne rémunérez le courtier que si vous obtenez votre prêt par son intermédiaire.

ND

*Sondage Immonot réalisé en janvier 2016.

  •  Imprimer