Par Christophe Raffaillac, le 20 Décembre 2016 dans JE RÉNOVE - J'aménage mon logement

Êtes-vous plutôt amateur de jardins à l'anglaise ou de parcs à la française ? Si vous possédez un point d'eau dans votre jardin, réfléchissez bien à l'écrin que vous souhaitez lui offrir avant de vous lancer...

En matière de "décor" de jardin, deux écoles s'affrontent : d'un côté, les partisans du "paysage naturel" qui jugent essentiel de laisser évoluer le bassin d'eau avec le temps, le climat et le développement de la végétation et, de l'autre, les tenants de formes plus contrôlées entre lesquelles sont disposées vasques, fontaines, statues, quelques cascades aménagées, des jets d'eau, le tout agrémenté de lumières. Concrètement, les adeptes de parcs à la française et les amateurs de jardins à l'anglaise...

Aménager les berges

Si vous possédez un point d'eau dans votre jardin, l'aménagement des berges est essentiel. C'est non seulement la première vision que vous aurez de votre plan d'eau, mais c'est surtout sur elles que vous passerez pour y accéder. Pour assurer leur stabilité, l'usage et le nettoyage, il est nécessaire d'alterner les pentes naturelles avec les matériaux qui vont les stabiliser. Ainsi une plage de sable ou de gravier facilitera votre approche, mais aussi celles des animaux aquatiques. Posez sur ces surfaces quelques rochers entre lesquels des plantes comme le Carek ou les Fougères jaunes, elles vont s'acclimater facilement. Si vous désirez davantage de rigueur, pensez à ceinturer tout ou partie par un cheminement en maçonnerie recouvert éventuellement d'un dallage.
Mais attention, ce travail doit être réalisé minutieusement car, avec les intempéries qu'il supporte, l'ensemble peut s'affaisser et provoquer des fissures. Autre moyen de stabiliser les berges, planter dans la vase des piquets en bois reliés par des planches, le tout bloqué par quelques grosses pierres. Au fil des mois et des variations du niveau de l'eau, l'ouvrage prendra à chaque saison des couleurs qui feront ressortir avec bonheur l'environnement immédiat.

Au gré de votre imagination

André Le Nôtre, le grand jardinier qui créa ce fastueux écrin qui entoure Versailles, était un partisan déterminé d'une nature maîtrisée. Il voulait que le parc soit celui des "jardins de l'intelligence". Saint-Simon écrira : "le roi se plaît à tyranniser la nature, à la dompter à force d'art et de travaux". Il en résulta un art des topiaires inconnu à l'époque et une installation des fontaines comme celle de Latone créée par Mansart en 1665. Alors rêvons un peu. Pourquoi ne pas orner votre bassin d'une mini cascade ? Il suffit de jeter dans l'eau un gros rocher, quelques pierres ou de dresser un muret haut de 40 centimètres. Vous entendrez alors l'eau chanter...
Les accessoires, les vasques (on les appelle aussi "bains d'oiseaux"), justifieront rapidement leurs noms. Les fontaines, il en existe en fonte, en pierre et même en bambou. Vous les trouverez dans toutes les jardineries. Enfin, le plus important, l'indispensable si vous avez des enfants en bas âge, n'oubliez pas de ceinturer votre plan d'eau d'une barrière ou clôture d'au moins un mètre !

René Margeridon

André Le Nôtre est né en 1613 dans une famille de jardiniers. Jardinier du roi Louis XIV, il a notamment dessiné les jardins de Versailles.

  •  Imprimer