Choisir Un Artisan : Que Le Casting Commence ! - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Je réalise des travaux - 6 Avril 2017

Choisir un artisan : que le casting commence !


Choisir un artisan : que le casting commence !

Trouver un artisan : c'est facile ! Mais dénicher la perle rare qui va s'impliquer dans le projet qui vous tient à coeur c'est une autre affaire. Quels sont les bons réflexes pour choisir l'acteur incontournable de vos travaux ?

Définissez le scénario de vos travaux

Que l'on envisage de faire de gros travaux ou de simples travaux de rénovation, il faut que le chantier se déroule sans problème et que le résultat soit celui escompté. Définissez votre projet et surtout budgétisez le tout. Faites ensuite la liste des corps de métier dont vous avez besoin (plombier, électricien...). Maintenant que le casting commence !

Renseignez-vous sur le sérieux de l'artisan ou de l'entreprise

L'immatriculation
Un artisan sérieux : c'est quoi ? C'est quelqu'un, avant toute chose, qui est déclaré (mais était-ce nécessaire de le préciser ?). Il doit donc être immatriculé au répertoire des métiers. Ce numéro d'identification doit figurer sur ses devis, factures, cartes de visites... Il s'agit d'une véritable carte d'identité. Si vous avez affaire à une entreprise : vérifiez qu'elle a bien un numéro SIRET (Système d'Identification du Répertoire des Etablissements. Il s'agit d'un identifiant géographique d'un établissement ou d'une entreprise). Même chose si la personne est en auto-entreprise : elle aura un numéro SIRET, mais aussi un numéro au répertoire des métiers si son activité n'est pas complémentaire mais assure l'essentiel de ses revenus. Consultez les sites comme Infogreffe.fr par exemple pour vérifier que l'entreprise existe vraiment.
Précisons que la qualité d'artisan est reconnue de droit aux entreprises immatriculées au répertoire des métiers dont le dirigeant justifie de la détention d'un diplôme ou d'un titre certifié dans le métier exercé (CAP par exemple), ainsi qu'aux entreprises immatriculées depuis plus de 6 ans au répertoire des métiers. Il faut donc justifier d'un diplôme, d'un titre ou d'une expérience professionnelle dans le métier exercé.

Les assurances
L'artisan devra également pouvoir vous présenter certaines assurances qui sont obligatoires : l'assurance responsabilité civile professionnelle, la garantie décennale (pour les travaux de gros oeuvre) qui couvre les dommages survenus après la réception des travaux pendant 10 ans.

La certification ou labellisation
Il est également judicieux de choisir un artisan de préférence certifié et/ou labellisé. Pour permettre aux professionnels qualifiés et respectant les bonnes pratiques de se différencier, des organismes indépendants leur décernent des labels correspondant à leur champ d'expertise et à leur niveau de technicité (cela peut être dans le domaine de la rénovation énergétique par exemple...), à l'issue de formations spécifiques validées par une évaluation. Véritables gages de qualité délivrés selon une procédure rigoureuse, les attributions ou renouvellements de qualifications ne sont octroyés… qu'à la moitié des entreprises du bâtiment qui y prétendent ! Vérifiez bien que ses qualifications sont à jour, car elles ne sont valables que pour 4 ans.
 

 

Comment faire son choix ?

Le bouche à oreille
Faites confiance au "bouche à oreille" : on choisit souvent un artisan parce que l'on connaît quelqu'un pour qui il a fait des travaux. Sinon vous pouvez aller sur internet pour lire les avis. Mais attention ! Il est plus facile de laisser un commentaire négatif sur un artisan que de faire l'éloge du bon travail effectué ! À méditer : 82 % des consommateurs insatisfaits en parlent autour d'eux dans l'année qui suit et 23 % des personnes insatisfaites font un commentaire négatif sur internet. Quand le travail est bien fait, on a tendance à trouver cela normal ! Il y a des artisans très compétents autour de vous qui font un travail formidable, alors parlez-en aussi. N'hésitez-pas non plus à demander à l'artisan que vous avez choisi des références de chantiers, histoire de vous faire une idée de la qualité de son travail.

Le devis
Exiger un devis est la plus grande des précautions. Le devis est un document qui vous permet de connaître exactement ce que cela va vous coûter. Vous serez, en plus, en mesure de comparer si vous en faites faire à plusieurs artisans. Le devis doit comporter la mention manuscrite « devis reçu avant l'exécution des travaux » et être daté et signé de votre main.

Sauf en cas d'urgence absolue, le professionnel doit établir un devis détaillé avant l'exécution de travaux dont le montant estimé est supérieur à 150 € et qui concerne :
- des travaux de raccordement, d'installation, d'entretien et de réparation portant sur des équipements électriques, électroniques et électroménagers ;
- des prestations de dépannage, de réparation et d'entretien effectuées pour les travaux de maçonnerie, fumisterie et génie climatiques, ramonage, isolation,menuiserie, serrurerie, couverture, plomberie, installation sanitaire, étanchéité, plâtrerie, peinture, vitrerie, miroiterie, revêtement de murs et de sols.
Le devis doit comporter la mention manuscrite « devis reçu avant l'exécution des travaux » et être daté et signé de la main du consommateur. Il est en principe gratuit en raison de son caractère commercial. Vous ne serez engagé qu'à partir du moment où vous aurez signé le devis et mis la mention "Bon pour travaux."

En résumé, le secret est de bien se comprendre. Rien ne vaut le contact humain entre votre artisan et vous, pour faire passer ses idées et qu'elles se concrétisent exactement comme vous l'aviez rêvé.


La rédaction vous recommande :