Immonot, l'immobilier des notaires
Le notaire et l'immobilier - 24 Octobre 2019

Immobilier
Une fin d'année sous de bons auspices


Immobilier - Une fin d'année sous de bons auspices

Tous les voyants sont au vert pour concrétiser votre projet immobilier. Pour que celui-ci se déroule dans les meilleures conditions, votre notaire sera à vos côtés pour vous informer sur les prix pratiqués localement et opportunités à saisir. Me Gauthier vous donne quelques pistes.

Comment les prix ont-ils évolué dans votre secteur ces derniers mois ?

Pour les appartements anciens, après une légère hausse constatée en 2018, nous notons cette année une stagnation des prix. En ce qui concerne les maisons anciennes, en revanche, nous constatons que la hausse des prix se poursuit, de manière mesurée certes, mais néanmoins bien réelle.

Pouvez-vous nous donner une fourchette de prix médian pour l'achat d'une maison ? Et pour un appartement ?

À Reims, le prix médian d'un appartement ancien est de 108 000 euros pour 60 m². Les disparités sont importantes entre le centre-ville (prix médian 148 000 euros) et les faubourgs (91 000 euros pour le quartier de Cernay par exemple). Le prix médian d'une maison ancienne est de 211 000 euros à Reims pour une maison de 110 m², 400 000 euros dans le centre-ville.

Diriez-vous que les acquéreurs sont en position de force pour négocier ?

La demande reste forte et semble encore supérieure à l'offre immobilière. Donc ce sont plutôt les vendeurs qui sont en position de force, à condition bien entendu d'être au "prix du marché" et de ne pas surestimer son bien.

Quelle tendance prévoyez-vous au niveau de l'évolution des prix dans les mois à venir ?

Compte tenu qu'il y a plus de demandes que d'offres, le marché immobilier devrait être inflationniste. Cependant, les acquéreurs sont très vigilants sur les prix et ne sont pas prêts à surpayer un bien. Le risque de bulle immobilière est présent dans les esprits et freine la hausse des prix. Je pense donc à une stagnation des prix, avec une légère hausse cependant pour les biens bénéficiant d'un bel emplacement ou de réelles qualités.

Comment savoir si le bien repéré se trouve au prix du marché ?

Pour le vendeur, quand un bien fait l'objet de nombreuses visites, mais qu'aucune offre n'est émise, c'est qu'il est manifestement au-dessus du prix du marché. Aujourd'hui, la demande est telle que les délais de commercialisation sont relativement courts. Si après 2 à 3 mois de visite le bien ne trouve pas preneur, c'est que son prix n'est pas en corrélation avec le marché.

Que préconisez-vous pour réaliser une acquisition sereine dans le contexte actuel ?

Si un bien vous plaît et qu'il est au prix du marché, il ne faut pas hésiter trop longtemps car vous risqueriez de le perdre !


La rédaction vous recommande :