Par Christophe Raffaillac, le 14 Mars 2019 dans INTERVIEW DE NOTAIRES - Le notaire et l'immobilier

Sur la côte Altantique, Arcachon est une cité balnéaire réputée et très prisées des touristes. Mais pas uniquement. Elle est aussi connue pour ces villas d'exception très prisées des acquéreurs et investisseurs, désireux d'ajouter une pierre de prestige à leur patrimoine.Guillaume LORIOD, Notaire à Gujan-Mestras nous donne son point de vue sur le marché local.

Globalement comment se porte le marché immobilier sur le Bassin ?

Guillaume LORIOD : Si le prix des appartements conserve son rythme de croisière pour se maintenir à 3 980 euros/m2, les maisons affichent une hausse de 10 % sur le bassin d'Arcachon avec un prix médian de 335 600 euros. Le secteur se caractérise par sa grande disparité dans l'échelle de prix : tandis que Lège Cap-Ferret culmine à 715 000 euros, la ville de Biganos limite les frais à 251 000 euros pour l'achat d'une maison ! Dans la ville même d'Arcachon, le marché subit une forte accélération avec 14 % de hausse pour des maisons affichées 545 000 euros. Les appartements ne ménagent pas non plus le portefeuille des acquéreurs puisqu'ils se négocient 5 330 euros/m2 dans un contexte haussier de 7,5 %. Le bassin d'Arcachon confirme son attractivité, au point de dépasser Bordeaux quant aux prix des maisons et des appartements.

Quelle est la fourchette de prix pour un appartement à Arcachon ?

Guillaume LORIOD : Comme la demande provient majoritairement d'acquéreurs étrangers au département, cela se traduit par un manque de biens. Cette tension se ressent d'abord au niveau des appartements même si les prix demeurent relativement stables. Sur le bassin, il faut compter 150 000 euros pour les T2 ou T3 les plus abordables, sachant que le prix atteint souvent les 250 000 euros. Si le bien se situe à Arcachon avec vue sur mer, le budget explose !

Quel budget faut-il prévoir pour une maison à Arcachon ?

Guillaume LORIOD : Dans ce marché tendu, tout autant difficile de comparer le prix des maisons selon qu'elles se situent à Pyla-sur-Mer ou dans la ville d'Arcachon. Une maison aux prestations standard se négocie aux alentours de 450 000 euros dans un contexte fortement haussier de 10 % sur le bassin en 2018. Tous les biens en dessous de 200 000 euros présentent de gros problèmes juridiques ou nécessitent de lourds travaux. Les terrains attisent les convoitises avec des envolées de prix à la clé qui obligent les acquéreurs à s'éloigner du bassin. D'où un effet de ruissellement vers les communes limitrophes du nord des Landes. Belin-Béliet, Mios, Salles ou Sanguinet voient en effet leurs prix fortement dopés par ce flux de population.
  •  Imprimer