Publié le 05 September 2019  par Stéphanie Swiklinski dans Actualités

Afin de favoriser la mobilité, une prime au déménagement devrait être versée aux salariés les plus modestes, sous certaines conditions.

Il existait déjà la prime déménagement de la caisse d'allocations familiales (CAF) ou de la mutualité sociale agricole (MSA) versée sous conditions, dans les six mois du déménagement. Le montant de cette prime au déménagement correspond au montant des frais réels. Ce montant est cependant plafonné en fonction du nombre d'enfants à charge : 991,58 euros pour 3 enfants à charge, 1074,22 euros pour 4 enfants. 82,63 euros sont accordés pour chaque enfant supplémentaire.

Dès fin septembre, le gouvernement devrait mettre en oeuvre une nouvelle prime au déménagement selon les informations de Capital.fr. Son montant serait de 1 000 euros et elle devrait concerner les salariés qui déménagent soit pour se rapprocher de leur lieu de travail, soit parce qu'ils ont trouvé un nouvel emploi.

Pour pouvoir en bénéficier, il faut également que le temps de trajet domicile-travail soit inférieur à 30 minutes ou accessible en transports en commun.
Comme pour beaucoup d'autres aides, il existe aussi des conditions de ressources :
  • percevoir moins de 1,5 SMIC (salaire minimum de croissance) pour une personne seule,
  • et moins de 2 SMIC pour un couple.
Ces conditions sont bien entendu cumulatives.
  •  Imprimer