Après Les Élections, La Déclaration - Quelles Options Pour Vos Impôts ? - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Actualités - 28 April 2017

Après les élections, la déclaration
Quelles options pour vos impôts ?

CR
Christophe Raffaillac

Après les élections, la déclaration - Quelles options pour vos impôts ?

Alors que se joue la dernière ligne droite des élections présidentielles, vient le moment de penser à sa déclaration de revenus annuelle. Comme en politique, 2017 est une année de transition, puisqu'elle doit nous conduire au prélèvement à la source à compter de 2018.

En attendant le grand bouleversement du prélèvement à la source, qui se ressentira vraiment dans les foyers à compter du 1er janvier 2018, voici le programme d'imposition 2017 au plan immobilier.
 

Déclaration 2017
Quelques spécificités dans l'immobilier

  • Rénovation de biens classés : avec la Loi Malraux, les particuliers qui investissent dans des opérations de restauration immobilière peuvent bénéficier d'une réduction d'impôt, sous réserve que les immeubles soient destinés à la location. Si le "Malraux ancien" s'éteindra fin 2017, le nouveau dispositif s'étend à des nouveaux quartiers, avec à la clé, une réduction d'impôt de 30 % des dépenses faites dans une limite annuelle de 100 000 €.
  • Biens loués : le phénomène connaît un grand succès avec le développement de l'ubérisation dans la location d'appartement et maison. Dans ces conditions, comment faut-il déclarer ses revenus :
    • Jusqu'à 15 000 euros : régime d'imposition du micro-foncier pour les contribuables concernés, qui leur permet de bénéficier d'un abattement forfaitaire pour frais de 30 %.
    • Jusqu'à 32 900 euros : le micro-BIC autorise des recettes diminuées d'un abattement forfaitaire pour frais de 50 %, avec un minimum de 305 euros.
    • Au-delà de 32 900 euros : le régime réel permet de déduire de ses recettes l'ensemble des charges, y compris les intérêts d'emprunt, ainsi que l'amortissement du bien et des meubles, dans une certaine limite.

Réductions 2017
Avantages fiscaux dans l'immobilier

  • 25 % avec le dispositif Censi-Bouvard : les investissements dans la location de meublés ouvrent droit à une réduction d'impôt. Elle s'élève à 25 % pour les acquisitions réalisées en 2009 et 2010, 18 % pour celles effectuées en 2011 et 11 % pour celles contractées à compter de 2012. Elle est répartie sur neuf années et calculée sur le prix de revient du logement.
  • 21 % avec le dispositif Pinel : la réduction d'impôt est calculée sur le prix de revient du logement, dans la limite de 5 500 €/m2, et peut atteindre au plus 21 % du montant de l'investissement locatif Pinel. L'engagement de location peut être de 6 ans avec 12 % de réduction ou de 9 ans avec 18 %. En prolongeant de 3 ans, soit 12 ans de location, l'économie d'impôt atteint 21 % du prix de l'acquisition.
  • 30 % avec le CITE : le crédit d'impôt pour la transition énergétique permet de déduire de l'impôt sur le revenu 30 % des dépenses pour certains travaux d'amélioration de la performance énergétique, réalisés par des professionnels certifiés RGE (reconnu garant de l'environnement).
  • 18 % dans un investissement forestier : en cas d'acquisition des terrains ou de souscription des parts (60 % pour les parts de société d'épargne forestière), le montant des dépenses profite d'un abattement de 18 % dans un plafond annuel de 5 700 euros pour une personne seule et de 11 400 euros pour un couple.

  • Le service de déclaration en ligne est ouvert jusqu'aux dates suivantes : •
    • Mardi 23 mai 2017 à minuit pour les départements n° 01 à 19 et non résidents ;
    • Mardi 30 mai 2017 à minuit pour les départements n°20 à 49 (y compris les 2 départements corses) ;
    • Mardi 6 juin 2017 à minuit pour les départements n° 50 à 974/976.