Par Christophe Raffaillac, le 20 Avril 2018 dans INTERVIEW DE NOTAIRES - Le notaire et l'immobilier

Dans la Marne, le marché immobilier vi ent de produire un beau millésime 2017. Les acquéreurs confirment leur goût pour la pierre, tandis que les biens voient leur cote s'apprécier, comme en témoigneMe François Gauthier, notaire à Reims.

Que peut-on dire sur les chiffres de l'immobilier 2017 au niveau de l'immobilier champenois ?

Me Gauthier : L'immobilier 2017 est une bonne cuvée, car, comme au niveau national, nous avons battu un record historique du nombre de ventes. Les transactions immobilières ont augmenté d'environ 15 % durant l'année 2017. La fluidité du marché, avec des délais de commercialisation plutôt courts, permet des opérations d'achat - revente assez faciles. Parallèlement à cette évolution positive de ventes, on assiste à une légère hausse des prix (entre 1 et 2 % pour les appartements et 3 à 4 % pour les maisons anciennes). Cela poursuit le mouvement qui avait été initié en 2016.

Y a-t-il des évolutions à prendre en compte du côté des investisseurs, avec la loi de finances notamment ?

Me Gauthier : Aujourd'hui, la loi de finances n'impacte pas trop fortement les investisseurs. Même si la hausse de la CSG touche les personnes qui disposent de revenus fonciers. En revanche, la loi Pinel offre plus de visibilité puisqu'elle est prorogée jusqu'en 2021 (pour les investisseurs dans le neuf). Avec un recentrage cependant, car les zones B2 se sont retrouvées exclues du Pinel, mais Reims, qui appartient à la zone B1, est épargnée.

Peut-on dire que Reims confirme son attractivité au plan immobilier ?

Me Gauthier : la ville bouge, avec d'importants projets de travaux en matière de rénovation urbaine. Reims profite d'une belle attractivité auprès des étudiants, avec une forte demande de logements. Cela permet de dynamiser le marché immobilier local, qui profite aussi de la liaison TGV Paris-Reims depuis plusieurs années. Avec le télé-travail, cela permet à des personnes d'Île-de-France de venir s'installer à Reims et dans sa périphérie. Ce phénomène se retrouve de plus en plus souvent chez nos clients.

Quel budget faut-il pour acheter un appartement à Reims ?

Me Gauthier : Nous sommes sur une moyenne de 2 000 € du m2 à Reims. C'est un seuil qui masque les disparités. Si vous êtes dans le centre-ville, on sera plus sur un budget de 2 500 à 3 000 € du m2. Plus on s'éloigne du centre-ville et plus on se rapproche de la moyenne de 2 000 m2.

Quel budget faut-il pour acheter une maison dans la périphérie de Reims ?

Me Gauthier : Pour une maison d'environ 100 m2, il faut compter environ 180 000 € en périphérie et de 220 000 € à 230 000 € à Reims. Si vous souhaitez acheter en centre-ville, le prix médian atteint 400 000 €.

Que conseillez-vous aux acquéreurs dans le contexte actuel ?

Me Gauthier : De bénéficier de taux de crédits très bas car, aujourd'hui, on ne sait pas s'ils vont rester aussi attractifs durablement. Il faut profiter de prix qui restent relativement accessibles. Certes, nous enregistrons une légère hausse depuis l'année dernière, mais cela fait suite à plusieurs années consécutives de baisse des prix. Nous ne sommes pas revenus au niveau de prix que nous connaissions en 2018. Nous sommes, aujourd'hui, dans un contexte de prix raisonnables avec des taux de crédits intéressants. Pour les acquéreurs, c'est le moment d'investir.
  •  Imprimer