Immonot, l'immobilier des notaires
Le notaire et l'immobilier - 26 Août 2021
L'immobilier rennais
Un marché dynamique

L'immobilier rennais - Un marché dynamique

L'immobilier est plus que jamais une valeur refuge. En cette période " compliquée ", les attentes des acquéreurs se sont modifiées et s'orientent vers plus d'espace et de verdure. Leurs priorités ne sont plus les mêmes. Pour répondre à leurs attentes et trouver le bien qui comblera leurs souhaits, le notaire sera toujours l'interlocuteur privilégié. Maître Nathalie SIDNEY-DURAND, notaire à Rennes, nous donne son ressenti concernant le marché immobilier local.

Comment se ressent la tension immobilière dans votre secteur ?

Le marché est très tendu, particulièrement en centre-ville de Rennes et dans la 1re couronne. Ce phénomène résulte essentiellement de la rareté des biens proposés à la vente et du nombre important de projets d'acquisition. À titre indicatif, selon le baromètre de l'immobilier des notaires Bretons publié en juin 2021, en un an, sur l'ensemble du département d'Ille-et-Vilaine, le volume des ventes des maisons anciennes a augmenté de + 28 %. Celui des appartements anciens de + 15,3 %. Il n'est pas rare qu'un bien trouve acquéreur très rapidement, parfois même dans la journée si ce bien est particulièrement recherché et de " qualité ". Nous pouvons avoir de nombreux contacts pour un seul bien, ce qui assure une certaine " nervosité " côté acquéreur.

Quels sont les biens les plus prisés des acheteurs actuellement ?

Au regard du contexte sanitaire (nouveau pour chacun de nous) que nous venons de traverser, le type de bien recherché a évolué. Le besoin d'espaces extérieurs se fait réellement ressentir. Lors de leur prospection, les futurs acquéreurs privilégient les maisons avec jardin ou jardinet ou les appartements avec terrasse. Nous avons ainsi ressenti une volonté croissante de quitter le centre-ville urbanisé au bénéfice des 1res et 2es couronnes, toujours avec un jardin et de l'espace supplémentaire. Quelques-uns ont même choisi la campagne et l'isolement pour un " dépaysement " et un changement de vie. Priorité au bien-être chez soi ! Nous avons également rencontré à la sortie du confinement une clientèle qui cherchait à investir sur la côte. Y possédant parfois une maison de famille ancienne et " rudimentaire ", certains de nos clients formaient le souhait de la rénover de manière à s'y installer, quittant ainsi le centre des grandes villes, et un mode de vie ne leur convenant plus.

Pourquoi est-il important de signer le compromis chez le notaire ?

Le compromis ou avant-contrat est fondamental. Il scelle les accords et permet d'aborder tous les points importants relatifs au bien vendu et aux conditions de transfert de propriété à l'acquéreur (sa date, ses modalités). Il permet d'éviter la découverte de surprises désagréables lors de la remise des clés. Le notaire, professionnel en la matière, va interroger les vendeurs pour avoir communication de tous les éléments fondamentaux du bien, s'assurer que les diverses recherches et diagnostics obligatoires ou non ont été réalisés, ou bien encore qu'il dispose de toutes les autorisations et agréments obtenus par le vendeur. Il va aussi, notamment, rechercher sur les titres et documents à sa disposition ce qui pourrait naturellement échapper aux vendeurs et acquéreurs. Il mettra l'accent sur les éléments d'urbanisme, environnementaux, ceux relatifs au syndic ou autre lotissement, qui pourraient contraindre l'acquéreur à l'avenir. Ceux-ci seront alors informés et avertis.
Il assurera la sécurité juridique dès l'avant-contrat. La signature de l'acte définitif transférant la propriété et la jouissance à l'acquéreur ne devient alors normalement qu'une formalité.

Quel budget faut-il envisager pour acheter une maison de 5 pièces et 110 m2 ?

Les tarifs vont varier selon les secteurs. En centre-ville, selon les quartiers, il conviendra d'envisager pour ce type de bien un budget de 300 000 à 500 000 euros. Toujours selon le baromètre de l'immobilier des notaires Bretons, par exemple, le prix moyen d'une maison ancienne à Maurepas - Patton - Les Gayeulles, sera de 401 700 €, alors qu'il faut compter, en moyenne, 621 500 € pour le même type de bien à Thabor - Saint-Hélier. Sur le secteur de la côte, les tarifs peuvent s'envoler.

Que conseillez-vous aux acquéreurs pour trouver un bien dans les mois qui viennent ?

Chercher toujours, sur tous supports, multiplier les points de recherche, rester vigilant à ce qui peut se présenter. Et surtout, se rapprocher d'un professionnel comme le notaire et lui confier ses attentes dans la recherche.


La rédaction vous recommande :