Publié le 04 mars 2019  par Marie-christine Ménoire dans Actualités

Les personnes âgées de plus de 65 ans au 31 décembre 2018, ainsi que les personnes reconnues invalides, bénéficient sous certaines conditions d'un abattement sur les revenus perçus en 2018.

Les personnes âgées de plus de 65 ans peuvent bénéficier d'un abattement spécial sur les revenus du foyer fiscal perçus en 2018. Le montant de celui-ci est conditionné au montant des revenus obtenus après déduction des éventuels déficits des années antérieures et des charges.
Pour l'imposition des revenus 2018, lorsque le revenu net global n'excède pas 15 140 euros, le montant de l'abattement est de :
  • 2 416 euros si le contribuable ou un seul des membres du couple soumis à imposition commune est âgé de plus de 65 ans ou est invalide
  • 4 832 euros pour les foyers dans lesquels chacun des membres du couple soumis à imposition commune satisfait à ces mêmes conditions.
Lorsque ce revenu net global est compris entre 15 140 euros et 24 390 euros, l'abattement s'élève à :
  • 1 208 euros si le contribuable ou un seul des membres du couple soumis à imposition commune est âgé de plus de 65 ans ou est invalide
  • 2 416 euros si les deux membres du couple soumis à imposition commune remplissent les conditions d'âge ou d'invalidité.
Cet abattement spécial s'applique également aux personnes invalides si plusieurs conditions sont remplies :
  • être âgé de plus de 65 ans au 31 décembre de l'année d'imposition, qu'il s'agisse du contribuable ou, pour les personnes soumises à imposition commune, de l'un des membres du couple
  • être titulaire :
- soit d'une pension militaire d'invalidité pour une invalidité d'au moins 40 %
- soit d'une pension d'invalidité pour accident du travail d'au moins 40 % ;
- soit de la carte "mobilité inclusion" portant la mention "invalidité" prévue à l'article L. 241-3 du Code de l'action sociale et des familles.
Les invalides peuvent bénéficier de l'abattement pour l'imposition des revenus de l'année au cours de laquelle ils ont demandé la carte d'invalidité à la mairie de leur domicile. Si l'examen de la déclaration des revenus de l'année suivante fait apparaître que la demande de carte n'a pas été agréée, il y a lieu de régulariser l'imposition primitive.
  •  Imprimer