Publié le 04 octobre 2018  par Stéphanie Swiklinski dans Actualités

Avec l'automne, l'envie de faire une petite flambée se fait sentir. Mais avez-vous pensé à faire ramoner votre cheminée ?

À quoi sert le ramonage ?

Par un nettoyage de la paroi intérieure, le ramonage permet d'éliminer les suies et les dépôts dans le conduit de votre cheminée. Deux objectifs sont alors atteints :
  • un meilleur tirage vous permet de faire des économies de bois ;
  • vous réduisez les risques de départ d'incendie dans votre conduit.
Il existe deux types de ramonage : Le ramonage simple qui consiste à ramoner le conduit d'évacuation et rien d'autres. Le
 ramonage complet, quant à lui, comprend généralement la vérification complète du foyer, le ramonage du conduit, la vérification des tuyaux de raccordement, la vérification de l'isolation de la hotte, le nettoyage des grilles et le décapage du foyer.

Est-ce une obligation ?

C'est effectivement obligatoire, non seulement pour votre cheminée mais également pour les poêles. Concernant les chaudières, il ne s'agit pas d'un ramonage mais d'une vérification effectuée par un chauffagiste. La réglementation applicable au ramonage des cheminées est fixée au niveau local par un arrêté préfectoral ou municipal. Ces règles sont dans le règlement sanitaire départemental consultable en mairie. Le ramonage devra, en général, être prévu au moins une fois par an.

Et si je suis en location ?

Si la chaudière est collective, c'est au syndic de s'en occuper. Attention également si vous êtes en copropriété et que votre appartement comporte une cheminée. Le règlement de copropriété peut parfaitement interdire l'utilisation des cheminées, même installées dans les parties communes.
Si vous êtes locataire, le ramonage de la cheminée vous incombera, de même que l'entretien de la chaudière.

Une fois votre certificat en poche, corvée de bois pour tout le monde !
  •  Imprimer