Publié le 16 mai 2018  par Marie-christine Ménoire dans Actualités

Qui ne connaît pas le concept Airbnb ? Mais ce type de location entre particuliers devenant de plus en plus réglementé, il est légitime de se demander si cela est encore la meilleure solution pour envisager une location meublée saisonnière.

Airbnb est un site permettant à des particuliers de proposer à la location tout ou partie de leur résidence comme logement d'appoint et pour une courte durée, en France ou à l'étranger. Fondée en 2009, cette plateforme de location a connu une fulgurante progression ces dernières années et est devenue incontournable en matière de location touristique.

Airbnb : un concept innovant…

Vous saurez tout jeudi 24 mai à 14 h 15 grâce à une conférence en ligne 100 % gratuite proposée par Lokizi. Lors de celle-ci seront abordés différents points tels que :
  • Payer moins d'impôt en louant en meublé : le BIC au réel
  • La location meublée saisonnière devient de plus en plus contraignante (n° d'enregistrement, formalités de changement d'usage, règle de compensation, RSI, surtaxe d'habitation...)
  • Louer en courte durée, est-ce toujours si rentable ? : cas concret
Inscrivez-vous ici : https://webikeo.fr/landing/proprietaires-et-si-airbnb-c-etait-fini-2/1312?campaign=immonot

... mais réglementé

Face aux abus et aux dérives, les pouvoirs publics ont été obligés de réglementer la pratique des locations Airbnb (décret Airbnb d'avril 2017). Cela passe notamment par une obligation d'enregistrement. Les communes peuvent obliger les loueurs de courte durée à s'enregistrer auprès de la commune. On attribue alors un numéro d'enregistrement composé de 13 caractères qui  servira à vérifier le nombre de nuitées effectuées par an, pour tel ou tel logement. Ce numéro, visible sur les annonces, permet de vérifier si les propriétaires dépassent ou non la durée de 120 jours, soit 4 mois.
  •  Imprimer