Publié le 09 février 2018  par Christophe Raffaillac dans Actualités

Le mois de janvier est terminé et vous avez sûrement pris de bonnes résolutions… vendre votre maison, vous mettre au sport ou faire des économies d'énergie. Ce flash info est pour vous.

Un marché immobilier à plein régime

La dernière Tendance immonot du marché nous apprend que bon nombre de signaux "passent au vert" en ce début d'année, tant du côté des professionnels que des acquéreurs :
  • 89,5 % des notaires se disent optimistes par rapport à l'évolution du marché,
  • La marge de négociation moyenne des acheteurs atteint - 7,3 %,
  • À 130 000 €, le prix médian d'une maison à vendre en province a sensiblement baissé au 4e trimestre (- 1,30 %).
 Voilà un contexte immobilier favorable, auquel s'ajoute une baisse des taux d'intérêt plutôt appréciable !

La taxe abri de jardin en hausse !

Payer une taxe de 400 € pour un abri de jardin qui vous a coûté 800 € : voilà ce qui peut vous arriver ! Le montant qui sert de base au calcul de cet impôt a été revalorisé de 3 % au 1er janvier 2018. Il s'agit d'une taxe d'aménagement qui est due dès l'instant où vous érigez une annexe (abri, garage, cabane, piscine…) dans votre jardin, nécessitant soit une déclaration de travaux, soit un permis de construire.

Vous êtes vendeur ?
Signez avec 36h immo

Vendre plus vite, plus sûr, plus connecté, c'est possible avec le service 36h immo de transaction en ligne.
  • Les acheteurs se retrouvent sur un espace sécurisé sur immonot ;
  • Ils font des offres d'achat selon un principe d'enchères ;
  • Ils disposent de 36 heures pour confronter leurs propositions de prix.
 Au final, c'est le meilleur offrant au niveau du prix ou le plus rassurant en matière de plan de financement qui remporte la vente.

Se mettre au sport…
Sans trop d'effort !

Depuis février 2017, sous certaines conditions, l'achat d'un vélo à assistance électrique (VAE) vous permettait de bénéficier d'une prime accordée par l'État d'un montant de 200 euros. À partir de février 2018, les conditions d'octroi de la subvention seront beaucoup plus restrictives :
  • Ne pas être imposable sur les revenus 2017,
  • Que la commune où vous résidez ait voté cette aide à l'achat.

Facture d'énergie
Attention à la surchauffe !

Une étude de QuelleEnergie.fr, plateforme digitale de rénovation énergétique, nous apprend que la facture de chauffage des Français s'élève en moyenne à 1 683 € par an.
  • Ça flambe pour le fuel qui augmente de 18 % sur un an avec une facture de 2 230 €,
  • Pas d'explosion pour le gaz qui est stable avec un budget de 1 475 €,
  • Le bois brûle à petit feu avec une baisse de 5 % et un budget de 769 €.
 Ce qui peut inciter les ménages à envisager un projet de rénovation énergétique à l'aide du crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), la prime énergie, les aides de l'Anah ou encore de l'éco-prêt à taux zéro.
  •  Imprimer