Publié le 16 April 2019  par Stéphanie Swiklinski dans Actualités

Encore un jeu concours pour devenir l'heureux propriétaire d'une belle demeure du XIXe dans le Périgord. Quel est donc ce "bon plan" immobilier ?

Tout avait pourtant bien commencé... Un couple bientôt à la retraite a en effet décidé d'adopter la formule « jeu-concours » pour vendre sa maison. Après des essais infructueux auprès des agences immobilières, les propriétaires de cette magnifique maison d'hôtes ont décidé de se lancer.
La maison située à Cénac-et-Saint-Julien fait 450 m2 avec 7 hectares de terrain, comprenant une piscine, un étang et des box pour les chevaux.
Estimée à 1,5 million d'euros, vous pourrez - si la chance vous sourit - en devenir propriétaire pour 13 €.
Pour tenter de gagner, il vous faudra débourser seulement 13 € de "droits d'inscription" et ensuite répondre à deux questions :
  • Quel est le nom du château situé dans le Périgord noir ?
  • Quelle rivière coule à la Roque-Gageac ?
Pour finir, vous devrez évaluer la valeur d'une vitrine de trois objets.
À vos fers à cheval, trèfles à 4 feuilles et pattes de lapin pour que la chance soit avec vous !
Ce jeu-concours a débuté le 1er avril. Depuis, tout se passait bien jusqu'à un rappel de l'Autorité des jeux en ligne (Arjel). « Ce courrier stipule que nous avons un délai de 8 jours pour leur fournir toutes les observations pour prouver que le jeu n'est pas un jeu de hasard et de savoir-faire » ont expliqué les propriétaires. Le couple a donc dû suspendre ce jeu qui pourrait bien tomber à l'eau. Selon Le Figaro Immobilier, l'Arjel a rappelé qu'« est considérée comme illicite toute offre de jeu qui réunit une offre publique, un sacrifice financier dans l'espérance d'un gain, y compris dans le cas où ce dernier résulterait exclusivement ou en partie du savoir-faire du joueur ». Dans le cas présent, l'Arjel affirme avoir
« signalé aux organisateurs que leur offre était susceptible de revêtir le caractère d'une offre illégale ».

Les organisateurs devront donc se justifier et prouver leur bonne foi. En revanche, si le jeu est annulé, les 20 000 participants devront être remboursés comme le stipule le règlement ; cela représente la somme d'environ 260 000 euros !



 
  •  Imprimer