Publié le 25 février 2019  par Nathalie Duny dans Actualités

Karl Lagerfeld, le créateur et célèbre directeur artistique de la maison Chanel, est décédé le 19 février à l'âge de 85 ans. Il laisse derrière lui un beau patrimoine. Qui pourrait hériter ? Il n'avait pas d'enfant ni de famille proche. A priori, juste une chatte sacré de Birmanie, Choupette !

On ne sait pas encore ce que renferme le testament du kaiser de la mode. Mais le créateur avait confié avoir tout prévu pour son chat blanc à qui il vouait une admiration sans bornes depuis 2011: "Choupette". "Elle a sa propre petite fortune, c'est une héritière", avouait-il à Marc-Olivier Fogiel il y a 4 ans dans l'émission " Le Divan". "S'il m'arrive quelque chose, la personne qui s'occupera d'elle ne sera pas dans la misère. Les pubs qu'elle a faites, l'argent je ne le prends pas. Choupette est une fille riche." Et quand on lui rappelait qu'il était impossible de léguer de l'argent à un animal dans l'Hexagone, il avait simplement répondu : "Ça tombe bien, parce que je ne suis pas Français."

Choupette, la célèbre chatte orpheline, est habituée à un train de vie particulièrement luxueux, et dispose de deux dames de compagnie et d'un garde du corps. Elle ne mangerait que dans des plats en argent. C'est une petite star qui compte 126 000 abonnés sur instagram.

Un animal domestique est un être "sensible"... mais n'est pas un héritier en France !
Selon le droit français, Choupette ne peut pas hériter. Il est en effet interdit de désigner un animal comme héritier sur son testament. Un héritage ne peut être transmis qu'à une personne physique ou à une personne morale. Les animaux ne sont pas dotés de personnalité juridique.
Ce n'est pas le cas aux États-Unis ou en Allemagne !

Mais alors, comment s'assurer du bien-être de son animal de compagnie ?
Il existe des solutions.
- La loi autorise en effet de léguer des biens ou de l'argent à des associations de protection des animaux. Sous réserve que ce legs ne doit pas déshériter les ayants droit directs de la personne disparue.
- Une autre solution est de désigner le prochain propriétaire de l'animal dans un acte notarié. Cette personne de confiance pourra alors s'occuper de l'animal et lui apporter les soins nécessaires tout au long de sa vie. Cette disposition inscrite dans le testament sera respectée si le nouveau propriétaire accepte la prise en charge. « On peut même détailler le train de vie que l'on souhaite pour l'animal », souligne Frédéric Bicheron, avocat et professeur de droit privé à Paris-Est Créteil.

Nous voilà rassurés pour l'avenir de Choupette !
  •  Imprimer