Publié le 19 octobre 2018  par Stéphanie Swiklinski dans Actualités

Encore du nouveau dans le domaine de l'immobilier. Les Ibuyers ont fait parler d'eux lors du Salon Rent à Paris. Mais qui sont-ils ?

Ce sont les startups qui rachètent aux vendeurs leurs biens immobiliers en leur fournissant une offre d'achat sous 24 et 48 h, à un prix fixé par un algorithme, en fonction des caractéristiques du bien. Tout se fait donc en ligne.
Le but est de ne pas laisser échapper le propriétaire vendeur, en lui offrant plus de services et de rapidité. On achète, on remet sur le marché illico et on le revend. Certaines startups font même des travaux exprès et permettent de visiter les propriétés en libre service. Les potentiels acquéreurs ont alors tout le loisir de faire des offres en ligne.
En moyenne, les maisons sont remises sur le marché en 20 jours et revendues en 3 semaines. La commission est donc plus élevée avec ce système ; c'est la contrepartie de la rapidité !
Le vendeur paie en général 6 % de commission professionnelle et de 1 à 3 % de commission pour le Ibuyer. Ce dernier va ensuite rétrocéder la partie due à l'agent s'il est intervenu.
Ces startups fonctionnent toutes sur le même schéma : elles jettent leur dévolu sur une ville et proposent d'acheter les biens aux particuliers vendeurs. L'argent est versé sous 30 jours, après acceptation du client. La seule formalité est un formulaire à remplir sur internet. Le client reçoit ensuite une proposition de rachat ferme (parfois dans les 2 minutes qui suivent...). Si le client accepte, l'argent lui est versé sous 30 jours par les Ibuyers. Des travaux seront éventuellement faits et ensuite, l'immeuble est remis sur le marché.
Ce système existe aux États-Unis déjà depuis plusieurs années, mais seulement pour les maisons individuelles.
Cette nouveauté pourrait bien, à l'avenir, grignoter des parts de marché dans l'immobilier...
  •  Imprimer