Publié le 26 mars 2018  par Stéphanie Swiklinski dans Actualités

Le prélèvement à la source, mis en route cette année, va s'accompagner d'un changement de numéro fiscal pour 50 000 personnes.
 

La Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) a fait savoir aux personnes concernées que leur numéro fiscal allait changer. Rappelons que ce numéro est une suite de chiffres figurant sur votre avis d'imposition et sur votre déclaration de revenus.
Il permet d'accéder à votre espace fiscal particulier et à payer vos impôts en ligne. Cette opération est faite par anticipation du prélèvement à la source de 2019.
 
La DGFIP indique que ce sont "des opérations de fiabilisation des états-civils des personnes non-certifiées, destinées à sécuriser les prélèvements qui seront réalisés à compter de 2019". Si les services fiscaux ont pu certifier "98 % des personnes présentes dans leurs bases", 50 000 d'entre elles sont en situation de "doublon". Autant de situations à réguler pour payer ses impôts en toute sécurité. 
 
Quelques chiffres :
 - Le seuil de paiement obligatoire par prélèvement ou télépaiement est réduit à 1 000 € en 2018. Pour l'impôt sur le revenu, vous pouvez vérifier si vous dépassez ou non ce montant via le simulateur d'impôts en ligne. Cet outil vous permettra d'obtenir le montant approximatif d'impôt sur le revenu que vous aurez à payer en 2018 après l'envoi de votre déclaration d'impôts 2018.
- Télépaiement obligatoire en 2019, pour tous les impôts d'un montant supérieur à 300 €.
Le contribuable qui ne respecte par cette obligation de paiement dématérialisé et qui paierait donc son impôt par chèque doit payer une majoration de 0,2 % de la somme due, avec un minimum de 15 €.
- Doivent obligatoirement faire une déclaration de revenus en ligne, en 2018, les contribuables dont le revenu fiscal de référence de 2016 est supérieur à 16 000 €.
 
 
 
 
  •  Imprimer