Publié le 13 juillet 2017  par Christophe Raffaillac dans Actualités

Après avoir fait une incursion dans les Vosges et les Alpes, cette deuxième semaine de notre tour de France de l'immobilier nous conduit dans le Sud-Ouest. Ces nouvelles étapes semblent bien bouleverser le classement des prix ! Plus de précisions avec la Team immonot.

Avant de s'intéresser au Périgord, un petit détour par 2 stations de montagne, Les Rousses et Chambéry, où nous conduit le Tour de France dans sa deuxième semaine. Deux régions qui sont prisées des amateurs de belles constructions.



Stations des Rousses
Des prix au sommet !

Avec des travaux d'aménagements visant à offrir beaucoup plus de possibilités aux amateurs de ski, la station des Rousses met toutes les chances de son côté pour faire la course en tête. Ce qui se retrouve déjà dans les prix des appartements qui se situent à 2 260 €/m² en prix médian. Et les chalets surfent sur la même courbe, car ils s'affichent à des tarifs de 263 000 €. Preuve de la bonne santé du marché : les prix ont augmenté de 10.7 % sur un an.

Détour par Chambéry
Ville en pleine ascension

De moyenne à haute montagne, ce qui vaut aussi pour les prix de l'immobilier qui passent d'une valeur moyenne à des tarifs plus élitistes. En particulier pour le prix des maisons qui atteint 300 700 € à Chambéry. Et l'ascension s'effectue à un rythme soutenu puisqu'elle atteint 9,7 % sur 12 mois. Le marché des appartements n'impose pas le même rythme avec ses prix en hausse de 0,2 % sur 1 an. Pour acheter un pied-à-terre, il faut compter un budget de 2 120 €/m².

Bergerac
La tension retombe !

Une maison à 115 000 € dans un marché en recul de 5,9 % au niveau prix, Bergerac se montre des plus accueillantes pour les investisseurs immobiliers. D'autant que sa belle situation au coeur du Périgord pourpre en fait un site des plus agéables à vivre. Avec ses valons recouverts de vigne, la région compte de belles maisons de maître en pierre blanche que l'on trouve au détour de petits chemins…

Au pied des Pyrénées…
Les prix remontent à Pau

Pau reste une des principales villes du Sud-Ouest avec Bordeaux et Toulouse. Rien d'étonnant si les prix grimpent à l'approche de la cité paloise. Les maisons ne négocient 210 000 € dans un marché légèrement haussier (+ 1,2 % en 1 an). Une ville où le marché de la résidence principale semble mieux tirer son épingle du jeu que celui des appartements. Ils se vendent 1 430 €/m² dans un contexte baissier (- 2,6 %).
  •  Imprimer