Par Christophe Raffaillac, le 26 Octobre 2017 dans INTERVIEW DE NOTAIRES - Le notaire et l'immobilier

Que nous réserve le marché immobilier en Ille-et-Vilaine ? Des opportunités qui confirment que c'est le moment d'acheter un bien immobilier comme en témoigne Maître G. Emonnet.

Confirmez-vous la reprise de l'immobilier dans votre secteur ?

Geoffroy Emonnet : Oui, la reprise est bien là. Mais attention à bien distinguer deux choses lorsque l'on parle de la situation du marché immobilier. D'un côté le volume des ventes : là c'est très net, l'Ille-et-Vilaine a connu une hausse du nombre de transactions d'environ 25 % entre 2015 et 2017. De l'autre côté, le niveau des prix : là c'est plus modéré, les prix augmentent légèrement sur le département (environ 2 % sur un an). Ces prix restent finalement assez stables, retrouvant leur niveau d'il y a 10 ans, avant le coup de froid sur l'immobilier. À noter que la hausse des prix est davantage marquée dans la métropole rennaise.

Quels sont les atouts du marché dans le contexte actuel ?

Geoffroy Emonnet : Le faible niveau des taux d'intérêt est un facteur incontestable de la bonne santé du marché. Les variations sont en ce moment particulièrement faibles et confortent un maintien des taux à des niveaux très bas. Par ailleurs, la Ligne à Grande Vitesse (LGV), en fonctionnement depuis le mois de juillet 2017, est source de confiance et d'attrait pour tout le département.

Quel bien peut-on acquérir pour un budget de 150 000 à 200 000 € ?

Geoffroy Emonnet : Pour environ 170 000 €, vous devenez propriétaire d'un T3 de 65 m² avec parking, correctement placé dans Rennes.
Si vous préférez vivre dans une maison, avec un budget de 200 000 € vous pourrez acquérir un bien dans la région de Saint-Malo d'environ 90 m²… mais sans la vue mer !

Quel est le prix médian des maisons dans le département ? Et celui des appartements ?

Geoffroy Emonnet : Ce prix médian départemental est à prendre avec recul tant il reflète des emplacements et des états hétérogènes.
Hors neuf, pour les maisons, il est de 178  000 € et pour les appartements 121 000 €.

En quoi le notaire facilite le parcours immobilier des acquéreurs ?

Geoffroy Emonnet : À travers les estimations qu'il réalise, le notaire apporte fiabilité et expertise sur lesquelles les acquéreurs pourront s'appuyer pour avancer dans leurs recherches. Il saura attirer l'attention de ses clients sur les pièges à éviter, les points essentiels à vérifier. Enfin, le notaire est à même de préparer un « avant-contrat » (compromis, promesse de vente) ultra complet qui scelle l'accord entre le vendeur et l'acheteur.

Propos recueillis en septembre 2017
  •  Imprimer