Publié le 05 avril 2018  par Christophe Raffaillac dans Actualités

Envie de renouveau peut-être ? Alors, n'attendez-plus ! Filer à la banque pour renégocier son assurance ou oser investir en Sardaigne… les idées ne manquent pas pour booster l'immobilier.

PAS D'AUGMENTATION POUR LES FRAIS D'ACQUISITION

Lorsque vous achetez un bien immobilier, vous devez régler les droits de mutation, communément appelés « frais de notaire ».
  • Ces frais représentent 7 à 8 % du prix d'acquisition d'un bien.
  • Ils comprennent les impôts et taxes reversés à l'État et aux collectivités locales pour les ¾ du montant, et les émoluments du notaire pour le ¼ restant.
Bonne nouvelle ! Un arrêté du 28 février 2018 indique que les tarifs réglementés des notaires resteront stables jusqu'au 29 février 2020.

FISCALITÉ ALLÉGÉE POUR LES VENTES DE TERRAINS À BATIR

Si vous avez l'intention de vendre un terrain à bâtir et qu'il est situé en zone A ou A Bis, par exemple en Île-de-France ou sur la Côte d'Azur, vous bénéficierez, à cette occasion, d'un abattement de 70 % sur la plus-value nette imposable. Pour profiter de cette fiscalité allégée, il faudra avoir signé la promesse de vente au plus tard le 31/12/2020 et l'acte définitif au plus tard le 31/12/2022.

LA TAXE SUR LES RÉSIDENCES SECONDAIRES PASSE À LA TRAPPE ?

Depuis 2015, certaines communes peuvent appliquer une majoration de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires.
  • Le taux peut varier de 5 à 60 %.
  • Près de 1 200 communes, dans une trentaine d'agglomérations en zones "tendues", ont le droit de pratiquer cette majoration.
Si une centaine de communes l'ont votée, son champ d'action devrait être réduit, puisque des ménages profiteront de l'exonération de la taxe d'habitation à partir de 2020.

PROPOSITION D'INVESTISSEMENT EN SARDAIGNE

Voilà ce qui s'appelle casser les prix ! Pour lutter contre la désertification, la commune d'Ollolai, en Sardaigne, propose d'acheter une maison dans le village pour 1 €.  Chaque acquéreur devra prendre l'engagement de remettre à neuf la maison tombant en ruine. En fonction du projet, le maire a prévu des subventions, pouvant atteindre 60 % du coût des travaux.

218 mois

Soit 18 ans, c'est la durée moyenne des crédits immobiliers qui continue d'augmenter. Une durée qui s'est accrue de 5 mois au cours de la seule année 2017 selon l'Observatoire crédit logement/CSA.
  •  Imprimer